Wilder sera le prochain !

Entrevue avec

Bermane Stiverne

Bermane Stiverne

Par Jeff Emond Jeffrey

Le mois dernier, Bermane ‘’B-Ware’’ Stiverne devint le premier boxeur Québécois à devenir champion du monde des poids lourds, succédant ainsi à Vitali Klitschko tout en gravant son nom dans l’histoire de la boxe d’ici. Cette spectaculaire victoire contre Chris Arreola lui ouvre maintenant les portes sur une variété de combats contre les meilleurs de la division tels que Wladimir Klitschko, Deontay Wilder, Vyacheslav Glazkov et bien d’autres. Désormais, Stiverne sera un homme traqué.

The Main Fight eut l’occasion de s’entretenir avec le nouveau champion du monde des lourds

The Main Fight : Tout d’abord, félicitations pour ton exploit Bermane!

Bermane Stiverne : Merci beaucoup, c’est agréable à entendre.

TMF : Le mois dernier tu affrontas Chris Arreloa pour la deuxième fois, capturant ainsi le titre de la WBC des lourds. Cette fois, l’expérience fut plus percutante avec un knockout au sixième round. Tes impressions ?

BStiverne : J’étais mieux préparé que la première fois. Je sentais qu’il voulait venger sa défaite et c’est normal, j’aurais tenté la même chose. Il est sorti fort, donc j’ai attendu que la tempête passe avant d’attaquer.

TMF : Qu’as-tu changé par rapport au premier combat ?

BStiverne : Je l’ai laissé venir à moi. Le but était qu’il soit de plus en plus confortable afin de lui faire mal au bon moment. Arreola fait beaucoup d’erreurs lorsque ses adversaires sont dans les câbles, il s’ouvre trop entre deux attaques, donc j’en ai profité. Le plan de match fut de rester dans les câbles, de le faire sentir en contrôle, jouer avec ses émotions en somme et occasionnellement lancer ma main droite.

TMF : Arreola est un boxeur très agressif. A-t’ il réussit à t’ébranler avec ses coups de puissance ?

BStiverne : À part un coup au corps au quatrième round, il ne m’a jamais fait mal.

TMF : Ton nom est inscrit à jamais dans l’histoire de la boxe de ce pays en devenant le premier champion des poids lourds du Québec. Qu’en ressens-tu ?

BStiverne : C’est un grand honneur pour et plus qu’un titre. Ça fait du bien et je suis très content.

TMF : Allons-nous te voir performer au Québec dans un avenir prochain ?

BStiverne : J’aimerais bien. Je sais que je vais monter sur le ring avant la fin de l’année et j’espère que ce sera au Québec.

TMF : Dans une récente entrevue accordé sur Eastsideboxing.com, le champion unifié WBA, IBF et WBO Wladimir Klitschko a manifesté le désir de t’affronter. Par la même occasion, il aimerait capturer le titre que tu possèdes puisque les frères Klitschko refusèrent mutuellement de se battre. Serais-tu prêt à relever un tel défi ?

BStiverne : Pour le moment je ne me suis pas entretenu avec mon gérant Camille Estephan sur le sujet. Nous allons étudier les meilleures options pour moi.

TMF : Parlant de vedette montante, Deontay Wilder aimerait aussi avoir la chance d’entrer dans le ring contre toi. Ce puissant cogneur à affirmer qu’il te détruirait en un seul round sur BosingNews24.com. Tes impressions suite à ses propos ?

BStiverne : C’est le combat que je veux. Wilder ne m’impressionne aucunement. Il cogne fort c’est vrai, mais moi aussi. J’ai vaincu de meilleurs boxeurs que lui. Il n’a accompli qu’une seule chose, passé le knockout à un ancien champion du monde vieillissant et au bout du rouleau Siarhei Liakhovich. Je vais le battre quand viendra le moment.

TMF : Devenir champion signifie également devenir une cible. Qu’en penses-tu ?

BStiverne : C’est comme avoir son visage sur une affiche inscrit ‘’recherché’’ ( rires ).