« Un combat contre Arthur Abraham m’intéresse » – Lucian Bute

Lucian Bute ( 31-2-0, 24 ko's )

Lucian Bute ( 31-2-0, 24 ko’s )

Entrevue avec Lucian Bute

Par Jeff Emond Jeffrey

Bien que l’aventure avec Freddie Roach fut de courte durée, l’ancien champion des Super Moyens de l’IBF se dit plus que prêt à revenir sur le ring. Après 19 mois d’absence, Lucian Bute ( 31-2-0, 24 ko’s ) se mesura au champion d’Europe, Andrea Di Luisa ( 17-2-0, 13 ko’s ) le 15 août au centre Bell. Nouvellement entraîné par Howard Grant, Bute croit en ses chances de revenir champion dans un proche avenir.

The Main Fight eut l’opportunité de s’entretenir avec Lucian quelques minutes avant la conférence de presse.


Jeff Emond Jeffrey :
Bonjour Lucian! Comment vas-tu?

Lucian Bute : Je vais vraiment très bien. Je n’ai aucune blessure et le j’ai un moral d’acier. Je suis heureux et j’ai retrouvé le plaisir de m’entraîner.

JEJ : Pour quelle raison ton aventure avec Freddie Roach s’est terminée?

LB : J’ai adoré mon expérience avec Freddie, c’est un entraîneur de haut calibre pour plusieurs raisons. Cependant, il est très occupé, trop pour mes besoins. Il le comprend bien et nous entretenons une bonne amitié. J’avais besoin d’un entraîneur à temps plein, pas seulement pour un camp d’entraînement de huit semaines. C’est pour cela que j’ai approché Howard Grant et son frère Otis, une équipe solide et omniprésente . La chimie est déjà bien installée et nous sommes prêts à amorcer mon chemin pour redevenir champion du monde.

JEJ : Il est difficile de passer à côté de l’ironie de cette histoire. Howard Grant critiqua vivement le résultat de ton premier combat contre Librado Andrade en 2008. Quelles sont tes impressions sur sa vision des choses en ce qui se rattache à cette soirée et aussi au fait qu’il t’entraîne aujourd’hui?

LB : Tout cela appartient au passé. Je respecte Howard et son opinion sur le sujet. Seulement, il nous faut avancer à présent. Je possède encore les outils pour reconquérir un titre majeur, Howard pense comme moi.

JEJ : Howard Grand peut-il corriger ton hésitation qui fut très présente suite à ton affrontement contre Carl Froch et lors de tes deux derniers combats contre Denis Grachev et Jean Pascal?

LB : Absolument! Je crois aussi qu’il va me rendre plus agressif puisque c’est une personne d’une grande intensité. J’ai encore beaucoup de choses à apprendre. Les gens vont me voir confiant dans le ring et je vais me déplacer avec plus de consistance qu’avant le combat contre Froch.

JEJ : Quel analyse fais-tu de Andrea Di Luisa, ton prochain adversaire?

LB : J’ai regardé quelques vidéos de ses combats avec Howard. Il possède une belle fiche, des mains rapide, en plus d’être talentueux et agressif. Sans oublier qu’il a remporté le championnat de l’Europe à sa dernière sortie contre Roberto Cocco. Suite à une pause de 19 mois, c’est exactement le combat qu’il me faut.

JEJ : Que penses-tu des rumeurs que le clan d’Arthur Abraham ( 42-4-0, 28 ko’s ), champion de la WBO des Super Moyens te sélectionnerait comme adversaire potentiel advenant une victoire contre Robert Stiglitz?

LB : J’ai entendu quelque chose du genre. C’est effectivement un combat qui m’intéresse, mais cela va dépendre des conditions de l’affrontement et de l’endroit où ça se déroulerait. Mon style donnerait beaucoup de problèmes au champion actuel de la WBO. De plus, il a été du tournoi du Super Six, donc ce serait intrigant pour les fans. Malheureusement, ce n’est pas ma décision.