Tag Archives: walid smichet

Françis Lafrenière- un homme du peuple

Françis Lafrenière

Françis Lafrenière

Entrevue avec Françis Lafrenière

Par Jeff Emond Jeffrey

C’est en janvier dernier que Renan St-Juste et Françis Lafrenière ( 11-5-2, 6 ko’s )éblouissaient le monde de la boxe. En effet, leur affrontement reste à ce jour nominé pour le combat de l’année. Depuis, Françis Lafrenière se lance à la poursuite de nul autre que le vraisemblablement invincible Gennady Golovkin. Pour le ‘’Cinderella man’’Québéçois, rien n’est impossible. Tout d’abord il affrontera Attila Koros ( 9-4-1, 7 ko’s)

The Main Fight eut l’opportunité de s’entretenir avec le champion du peuple en vue de son prochain combat à la Tohue de Montréal, son implication pour Leucan et ses futurs projets.

Coeur de lion

Eric Martel-Bahoeli en action

Eric Martel-Bahoeli en action

Par Jeff Emond Jeffrey

Performant devant l’homme d’acier canadien, George Chuvalo, Eric Martel-Bahoeli ( 10-5-0, 7 ko’s ) et Dillon Carman ( 7-2-0, 6 ko’s ) se sont livrés le meilleur combat de l’année sur la scène canadienne jusqu’ici. Digne de la série ”Rocky”, ces courageux combattants n’avaient qu’une chose en tête, le titre vacant des Lourds du Canada.

Tous deux ont offerts aux spectateurs une performance sans lendemain, comme si leurs vies en dépendaient. C’est ce genre de duel qui nous réconcilient avec un sport parfois malmené par de le compétitivité sans passion et de mauvaises décisions. Toutefois, Bahoeli et Carman ont su nous inspirer dans une véritable guerre.

Les résultats de la sous-carte!

Par Jeff Emond Jeffrey

 Quatre autres combats furent présentés en sous-carte du combat Alcine-Rodriguez vendredi soir au stade olympique.

Derric Rossy vs Joe Hanks(photo: Vincent Ethier)

Derric Rossy vs Joe Hanks(photo: Vincent Ethier)

Dans la division des poids lourds, Derric Rossy ( 28-8-0, 14 ko’s ) affrontait Joe Hanks ( 21-1-0, 14 ko’s ) dans un duel plutôt technique. En dehors du ring, les deux boxeurs sont de bons amis. Ce fait a visiblement affecté la performance des pugilistes. Les échanges intéressants n’ont pas démarrés avant le huitième round.