Tag Archives: vincent tremblay

Une domination signée Jean Pascal

Montréal | Jean Pascal a livré un combat sans faille contre l’ex-champion IBF Lucian Bute, samedi soir au Centre Bell, avant de l’emporter par décision unanime 117-110, 117-111 et 116-112.

« Dans un combat, il y a un dominant et un dominé; j’ai décidé d’être le dominant. Ce soir, c’était l’une de mes plus belles performances  », a exprimé Jean Pascal, après le combat.

Gauthier victime d’un vol

Sébastien Gauthier face à Javier Franco. Photo: Vincent Ethier.

Sébastien Gauthier face à Javier Franco. Photo: Vincent Ethier.

Montréal, 18 janvier 2014 – Le boxeur Sébastien Gauthier de Saint-Jérôme a fait combat nul  face au Mexicain Javier Franco, samedi soir au Centre Bell. Gauthier a obtenu un nul majoritaire 76-76, 78-74 et 76-76. 

C’est avec une immense frustration que Gauthier s’est adressé aux journalistes à la suite de ce combat. Avant le combat, le Jérômien avait promis qu’il ne se s’aventurerait pas dans guerre et c’est ce qu’il est arrivé. Cependant, cette stratégie ne lui aura pas été favorable. 

Reportage sur la pesée

Lucian Bute gagnera une décision

Notre journaliste avec Mike Bilodeau. Photo : Vincent  Ethier.

Notre journaliste avec Mike Bilodeau. Photo : Vincent Ethier.

Montréal | Jean Pascal et Lucian Bute se disputeront la ceinture diamant WBC ce samedi au Centre Bell. Dans le cadre de ce combat qui s’annonce épique, TheMainFight a rencontré notre collègue et collaborateur chez TVA Sports, Mike Bilodeau. 

Le calme avant la tempête

Un premier face à face entre Jean Pascal et Lucian Bute

Un premier face à face entre Jean Pascal et Lucian Bute. Photo: Vincent Ethier/TheMainFight

Montréal | Le premier face à face entre Lucian Bute et Jean Pascal s’est déroulé sans tracas, lors de la conférence de presse en marge du combat historique, prévue ce samedi au Centre Bell. Lucian Bute est demeuré de glace devant les affirmations de Pascal.  

« Au début de la conférence, je ne voulais pas parler, je me suis dit que j’allais rester tranquille, mais je dois demeurer moi-même », a lancé Pascal au début de son allocution.

Alvarez-Gardiner : David contre Goliath

Eleider Alvarez est en mission. Photo: Vincent Ethier/TheMainFight

Eleider Alvarez est en mission. Photo: Vincent Ethier/TheMainFight

Montréal | Le boxeur d’origine colombienne Eleider Alvarez montera pour un deuxième combat  en moins d’un an contre un ancien partenaire d’entrainement, samedi, pour son dixième combat au Centre Bell.  

Alvarez (13,0 8 K-O.) est classé deuxième par l’organisation de la WBO (World Boxing Organisation) et troisième par la WBA (World Boxing Association).    

Un rendez-vous historique

Lucian Bute à l'entrainement. Photo: Vincent Ethier/TheMainFight

Lucian Bute à l’entrainement. Photo: Vincent Ethier/TheMainFight

C’était la première fois depuis 1980 que la présentation de l’entrainement publique avait lieu au Complexe Desjardins. La dernière fois, c’était pour le combat historique entre Roberto Duran et Sugar Ray Leonard. 34 ans plus tard, c’était au tour de Lucian Bute et Jean Pascal.   

Bute demeure convaincu qu’il possède tout ce qu’il faut pour l’emporter contre Jean Pascal. « Je suis bel et bien revenu et je suis confiant,  même très confiant. Je crois que ma confiance se voit dans mon attitude, » a avoué Bute.

Toutefois, l’ex-champion IBF a réaffirmé son respect à l’égard de l’ex-champion mi-lourd WBC. « Je respecte beaucoup Jean Pascal, je n’ai rien personnellement contre lui. Nous sommes deux professionnels et nous avons un travail à faire. Après le combat je vais lui serrer la main », a lancé Bute.

Gauthier est loin de la retraite

Sébastien Gauthier en préparation avec son entraîneur, Pierre Bouchard.

Sébastien Gauthier en préparation avec son entraîneur, Pierre Bouchard. Photo: Vincent Ethier/TheMainFight. 

Sébastien Gauthier et Javier Franco monteront dans le ring en sous-carte du combat entre Jean Pascal et Lucian Bute le soir du 18 janvier, au Centre Bell.

À 31 ans, le temps presse pour le Jérômien qui a subi deux défaites à ses trois dernières sorties. Sa plus récente défaite remonte à novembre 2012. « Je suis conscient qu’à tout moment ça pourrait s’agir de mon dernier combat, mais, peu importe le niveau que tu boxes, ça peut être ton dernier combat, » a exprimé Sébastien Gauthier.  

1er anniversaire fêté en grand

Danyk Croteau (bleu) contre Adam Ayoubi (rouge). Photo : Vincent Tremblay/TheMainFight

Danyk Croteau (bleu) contre Adam Ayoubi (rouge). Photo : Vincent Tremblay/TheMainFight

Gatineau | Pour son premier anniversaire,  le club de boxe BG à Buckingham s’est offert un gala de boxe olympique. En grande finale, Adam Ayoubi (Underdog) s’est imposé par décision unanime face à Danyk Croteau (BG).

Au terme de trois rounds ardemment disputé, Danyk Croteau a perdu une décision unanime contre le Montréalais Adam Ayoubi. « C’est de ma faute si j’ai perdu. Je n’en ai pas assez fait pour mériter la victoire », a analysé Croteau.

Un ancien boxeur vient en aide à des jeunes Innus

Voici l’entraîneur de boxe Raymond Rousselot avec une partie des nouveaux équipements reçu. Sur la photo, il porte fièrement la Rival de l’entraîneur Russ Amber.  Photo : Facebook (Raymond Rousselot).

Voici l’entraîneur de boxe Raymond Rousselot avec une partie des nouveaux équipements reçu. Sur la photo, il porte fièrement la marque Rival de l’entraîneur Russ Anber. Photo : Facebook (Raymond Rousselot).

Les années ont passé, mais la passion n’a pas diminué pour Raymond Rousselot, ex-boxeur professionnel et maintenant entraineur. Quatre ans se sont écoulés entre son premier entrainement de boxe au club de Boxe de la Manicouagan et la première leçon d’entrainement à l’école primaire Nussim, sur la réserve Pessamit.

« Dès que j’ai appris que l’école me donnait un local pour entraîner le noble art, j’ai immédiatement quitté Baie-Comeau pour aller entraîner les jeunes innus, étant moi-même un Innu », a exprimé Raymond Rousselot.

Situé à cinquante-quatre kilomètres au sud-ouest de la ville de Baie-Comeau. La réserve Innus, Pessamit, qui était autrefois un endroit de rassemblement estival où se pratiquaient plusieurs activités, dont la pêche au saumon, est aujourd’hui devenue une communauté complètement indépendante des grandes villes.

Retraité de la boxe professionnelle depuis 1979, Raymond Rousselot entraîne désormais les Adonis Stevenson, Bermane Stiverne, Lucian Bute et Jean Pascal de demain.

Anciennement entraîneur au club de boxe de la Manicouagan (Baie-Comeau) depuis les quatre dernières années. Il a entrepris un tout nouveau défi cette année. Alors approché par la directrice de l’école primaire de sa réserve natale, pour entraîner des jeunes innus. Défi qu’il a immédiatement accepté.

« J’ai reçu un appel de la directrice de l’école primaire, pour me demander si je voulais enseigner la boxe. La réponse n’a pas été trop difficile. J’ai immédiatement accepté ».