Tag Archives: vincent ethier

Où en est Jean Pascal ?

Ricardo Marcelo Ramallo et Jean Pascal

Ricardo Marcelo Ramallo et Jean Pascal

Par Jeff Emond Jeffrey

En vue de son combat contre Ricardo Marcelo Ramallo ( 21-10-1, 15 ko’s ) ce soir à Trois-Rivières, Jean Pascal ( 30-4-1, 17 ko’s ) de prouver qu’il appartient toujours à l’élite de la division des Mi-Lourds. Normalement, ce serait effectivement le cas. Toutefois, il est forcé d’admettre que l’ancien champion de la WBC n’est plus le même suite à son premier affrontement avec Sergey Kovalev.

Françis Lafrenière- un homme du peuple

Françis Lafrenière

Françis Lafrenière

Entrevue avec Françis Lafrenière

Par Jeff Emond Jeffrey

C’est en janvier dernier que Renan St-Juste et Françis Lafrenière ( 11-5-2, 6 ko’s )éblouissaient le monde de la boxe. En effet, leur affrontement reste à ce jour nominé pour le combat de l’année. Depuis, Françis Lafrenière se lance à la poursuite de nul autre que le vraisemblablement invincible Gennady Golovkin. Pour le ‘’Cinderella man’’Québéçois, rien n’est impossible. Tout d’abord il affrontera Attila Koros ( 9-4-1, 7 ko’s)

The Main Fight eut l’opportunité de s’entretenir avec le champion du peuple en vue de son prochain combat à la Tohue de Montréal, son implication pour Leucan et ses futurs projets.

Férocité et précision

Batyr ''777'' Jukembaev

Batyr ”777” Jukembaev

Entrevue avec Batyr Jukembaev


Par Jeff Emond Jeffrey

On dit souvent que la troisième fois est la bonne pour un bon nombre de situations. C’est en effet le cas de la nouvelle recrue d’Eye of the Tiger Management, Batyr Jukembaev. Surnommé ‘’777’’, le jeune tigre d’Anna Reva a effectué ses réels débuts professionnels avec succès. Avec férocité et précision, l’impact des assauts de Jukembaev pouvait se faire sentir parmi les amateurs de boxe présents au Metropolis, vendredi soir dernier. Batyr remporta une première victoire par arrêt de l’arbitre sur Kamil Wybraniec au premier round.

The Main Fight a eu l’opportunité de s’entretenir avec Batyr suite à son premier gain en carrière chez les pros.

L’ascension de Butler

Bang Bang !

Bang Bang !

Par Jeff Emond Jeffrey

C’est ce samedi que Steven‘’ Bang Bang’’ Butler ( 15-0-1, 12 ko’s ) poursuivait son ascension dans l’élite de la division contre Ferdinand Pilz ( 16-0-0, 12 ko’s). Ces deux cogneurs de puissance nous ont démontrés une belle exhibition de boxe. Le long jab de Butler contrôla avec efficacité l’Allemand tout le long de ce duel principal de la soirée.

Une cinglante droite projeta Pilz au tapis durant la neuvième reprise. Bang Bang répéta l’exploit avec d’autres mains droites. Les hommes de coin de l’Allemand jetèrent la serviette suite à ces deux chutes.

Steven Butler se mérite une impressionnante victoire par TKO.

Vanessa Lepage Joanisse vs Annie Mazerolle

‘’Comment je vais battre Badou Jack ‘’ – Lucian Bute

Lucian Bute et Howard Grant

Lucian Bute et Howard Grant

Entrevue avec Lucian Bute

Par Jeff Emond Jeffrey

Rare sont les boxeurs qui obtiennent deux chances de suite pour un combat de championnat à 36 ans, surtout suite à un revers. Pourtant, c’est le cas de Lucian Bute ( 32-3-0, 25 ko’s )qui réalise l’importance de cette opportunité de soutirer le titre de la WBC de Badou Jack ( 20-1-1, 12 ko’s ), peut être la dernière de sa carrière. L’ancien champion de l’IBF des Super-Moyens performera en sol américain pour la première fois depuis sa victoire contre Tyler Hughes en 2004.

The Main Fight eut l’occasion de s’entretenir avec Lucian concernant son combat de championnat contre Jack.

‘’ La troisième sera la bonne’’ – Anna Reva

Batyr Jukembaev vs Redy Hernandez

Batyr Jukembaev vs Redy Hernandez

Entrevue avec Anna Reva

Par Jeff Emond Jeffrey

Samedi soir marqua les débuts officiels de Batyr ‘’777’’Jukembaev, la nouvelle étoile d’Anna Reva. On dit qu’un éclair ne frappe jamais le même endroit une seconde fois et pourtant c’est un malheur presque identique qui se déroula durant le combat Jukembaev-Hernandez. Cette fois, c’est l’adversaire de Batyr qui ne put continuer le combat suite à une blessure à une cheville provoqué par une chute, le tout se termina par un verdict de non-décision. Après avoir consulté plusieurs experts de la boxe, dont Eric Lucas, aucun d’eux se souviennent d’un boxeur ayant deux verdicts de la de suite à ses débuts dans les rangs professionnels. Cependant, la manager de Jukembaev, Anna Reva demeure convaincue que son boxeur fera des étincelles dans le ring et que la troisième fois sera la bonne.

The Main Fight eut l’opportunité de s’entretenir avec Anna quelques instants après l’affrontement de Batyr.

Bang Bang !

Steven Butler victorieux

Steven Butler victorieux

Par Jeff Emond Jeffrey

La déception de cette semaine fit place à l’action alors que Steven’’Bang Bang’’Butler ( 14-0-1, 11 ko’s ) affrontait Sladjan Janjanin ( 13-0-0, 11 ko’s ). Butler amorce le combat avec férocité dans ce duel de cogneurs. Il envoie son adversaire au tapis grâce à son coup signature ; son crochet de gauche au corps. Janjanin obtient un compte de huit suite à la pression de Butler.

Butler se montre à la hauteur des attentes. Il arrive à nouveau à impressionner et détruit le Bosniaque au troisième round.

‘’ Je suis un gorille’’ – Jean Pascal

Jean Pascal ( 30-3-1, 17 ko's ) ancien champion WBC des Mi-Lourds

Jean Pascal ( 30-3-1, 17 ko’s ) ancien champion WBC des Mi-Lourds

Par Jeff Emond Jeffrey

Le moins qu’on puisse dire est que Jean Pascal a un esprit de contradiction. L’ancien champion des Mi-lourds de la WBC s’est adressé aux médias en apportant des bananes pour démontrer qu’il n’est pas un singe. Bien que l’objet de cette stratégie fut d’amener Sergey Kovalev à admettre son ‘’racisme’’, on peut maintenant se questionner sur son efficacité. En offrant des bananes présent aux Noirs à la conférence de presse, Pascal ne dénonce rien, mais entretien un stéréotype honteux. La tension était vive entre l’entraîneur de Kovalev John David Jackson et Pascal pendant que Sergey défendait Jackson en affirmant que Jean ne respecte personne. Toutefois, nous pouvions sentir un malaise dans la salle avec la tactique de Pascal. Habituellement plus habile pour provoquer ses adversaires, la carte du racisme pourrait bien se retourner contre ce dernier. Les fans présents apprécièrent l’humilité et le sérieux du Krusher. Le fait demeure que personne ne croit vraiment que ce combat soit contre l’ignorance et le racisme. En criant sur tous les toits qu’il est le ‘’cash cow’’ du Québec en matière de vente de billets, Pascal devrait seulement admettre qu’il désire redevenir champion et faire de l’argent. Si traiter Adonis Stevenson de singe serait clairement du racisme, quand est-il de se traiter de gorille ?

David Lemieux : « De la Rosa est de calibre »

David Lemieux ( 34-3-0, 31 ko's ) vs James De la Rosa ( 20-3-0, 13 ko's )

David Lemieux ( 34-3-0, 31 ko’s ) vs James De la Rosa ( 20-3-0, 13 ko’s )

Entrevue avec David Lemieux

Par Jeff Emond Jeffrey

C’est le 12 mars prochain à l’Olympia de Montréal que l’ancien champion de l’IBF des Moyens David Lemieux ( 34-3-0, 31 ko’s ) effectuera son retour sur le ring. Depuis sa défaite aux mains de Gennady Golovkin, Lemieux disposait de plusieurs options pour combattre aux États-Unis, le nom de Curtis Stevens fut avancé peu avant les fêtes. Finalement, ce sera James ”The King” De la Rosa ( 20-3-0, 13 ko’s ) qui se mesura au lion Lemieux. Un choix raisonnable pour un combat de remise en forme.

The Main Fight eut l’opportunité de s’entretenir avec David à ce sujet et ses options pour la suite de sa carrière.

2016 marquera une nouvelle génération

Yves Ulysse Jr ( 8-0-0, 5 ko's )

Yves Ulysse Jr

Par Jeff Emond Jeffrey

Bien que les grands noms de la boxe d’ici comme Jean Pascal, Adonis Stevenson et Lucian Bute demeurent actifs, tous s’entendent pour dire que l’année 2015 marqua un changement de garde en ce qui concerne nos boxeurs. En effet, nous avons été témoins des ascensions de David Lemieux et Kevin Bizier comme force respective dans leurs divisions. Malgré sa défaite contre Gennady Golovkin, il ne faut pas oublier que Lemieux remporta un titre majeur face à Hassan N’Dam dans un combat excitant et que Bizier brilla contre Frederick Lawson. Mais qui saura s’illustrer en 2016 concernant la relève? Qui sont nos vedettes de demain ?