Tag Archives: otis grant

Si seulement …

Lucian Bute et Badou Jack

Lucian Bute et Badou Jack

Par Jeff Emond Jeffrey

Samedi soir dernier dans la capitale américaine, l’ancien champion de l’IBF des Super-Moyens Lucian Bute ( 32-3-1, 25 ko’s ) avait la chance ultime de soutirer le titre de la WBC à Badou Jack ( 20-1-1, 12 ko’s ). Le moins que l’on puisse dire, c’est que ce fut un combat excitant. Une fois de plus, Bute prouva qu’il pouvait rivaliser avec l’élite de la division, surtout depuis son alliance avec les frères Grant.

PORTRAIT D’ANDREA DI LUISA : PROCHAIN ADVERSAIRE DE LUCIAN BUTE

Andrea Di Luisa

Andrea Di Luisa

Par Martin Fournier

Près de dix-neuf mois depuis son dernier combat contre Jean Pascal, le 18 janvier 2014, Lucian Bute, ex-champion du monde IBF des super-moyens remontera dans le ring du Centre Bell samedi prochain, le 15 août, contre le détenteur du titre EBU-EU d’Europe des super-moyens, l’italien Andrea Di Luisa. Apprenons à mieux connaître son adversaire que Bute a déjà vaincu en 2002 chez les amateurs, à Napoli en Italie. Andrea Di Luisa est âgé de 33 ans, il détient une fiche de 17 victoires dont 13 obtenues par KO et 2 défaites subies par arrêt et TKO. Ses deux défaites sont survenues contre Christopher Rebrasse en novembre 2012 au 7e round, arrêt du combat par ses entraîneurs et face à Mouhamed Ali Ndiaye en novembre 2011 par TKO au 12e round. Sur l’ensemble des 88 rounds disputés en carrière jusqu’à présent, son pourcentage de KO s’établit à 68%. À noter qu’il est sur une séquence victorieuse de 4 victoires où il a vaincu à son dernier combat l’italien Roberto Cocco par TKO au 11e assaut pour être couronné champion de l’Union Européenne des super-moyens. De plus, en 2011, il a été champion WBC international silver chez les super-moyens et en 2010, champion d’Italie.

« Un combat contre Arthur Abraham m’intéresse » – Lucian Bute

Lucian Bute ( 31-2-0, 24 ko's )

Lucian Bute ( 31-2-0, 24 ko’s )

Entrevue avec Lucian Bute

Par Jeff Emond Jeffrey

Bien que l’aventure avec Freddie Roach fut de courte durée, l’ancien champion des Super Moyens de l’IBF se dit plus que prêt à revenir sur le ring. Après 19 mois d’absence, Lucian Bute ( 31-2-0, 24 ko’s ) se mesura au champion d’Europe, Andrea Di Luisa ( 17-2-0, 13 ko’s ) le 15 août au centre Bell. Nouvellement entraîné par Howard Grant, Bute croit en ses chances de revenir champion dans un proche avenir.

The Main Fight eut l’opportunité de s’entretenir avec Lucian quelques minutes avant la conférence de presse.

DAVID LEMIEUX DEVIENDRA T-IL LE 15e CHAMPION DU MONDE DE BOXE QUÉBÉCOIS?

Hassan N'Dam N'Jikam vs David Lemieux

Hassan N’Dam N’Jikam vs David Lemieux

Par Martin Fournier

Après les Jack Delaney, de son vrai nom Ovila Chapdelaine en 1926 (mi-lourds NYSAC); Lou Brouillard en 1933 (moyens NYSAC); Matthew Hilton en 1987 (super mi-moyens IBF); Arturo Gatti en 1995 (super-plumes IBF) et 2004 (super-légers WBC) ; Otis Grant en 1997 (moyens WBO); Davey Hilton en 2000 (super-moyens WBC); Éric Lucas en 2001(super-moyens WBC); Léonard Dorin en 2002 (légers WBA); Joachim Alcine et Lucian Bute en 2007 (super mi-moyens WBA) et (super-moyens IBF); Adrian Diaconnu en 2008 ( mi-lourds WBC); Jean Pascal en 2009 ( mi-lourds WBC); Adonis Stevenson en 2013 ( mi-lourds WBC) et Bermane Stiverne en 2014 ( lourds WBC), David Lemieux se battra en combat de championnat du monde pour la couronne IBF des poids moyens, titre vacant depuis la destitution du champion Jermain Taylor en février dernier. Par le fait même, il pourra passer à l’histoire en devenant le 15e champion du monde québécois de l’histoire, boxeurs nés ou ayant évolués au Québec, et cela 35 ans après le plus grand combat de l’histoire à avoir été disputé en sol québécois pour le titre mondial WBC des mi-moyens entre Sugar Ray Leonard et Roberto Duran, le 20 juin 1980 au stade olympique.

La rédemption de Stéphane Ouellet : vaincre ses démons

Stéphane Ouellet. crédit photo : Herby Whyne

Stéphane Ouellet. crédit photo : Herby Whyne

Entrevue avec Stéphane Ouellet, par Jeff Emond Jeffrey

En premier lieu, cette entrevue date du 22 novembre 2011, alors que je travaillais pour The Boxing Examiner de Toronto. Ce fut l’un des moments les plus touchants de ma vie.

Dans cet entretien, Stéphane nous entretenait sur l’ensemble de sa carrière, sa trilogie contre Davey Hilton Jr, sa préparation pour un éventuel retour et sa quête de paix intérieure. Pour la nouvelle génération de fans, l’honneur me revient de vous le présenter.

Laham s’incline devant Mendoza

Saul Mendoza l'emporte par décision majoritaire des juges (76-76, 77-75, 77-75)

Saul Mendoza l’emporte par décision majoritaire des juges (76-76, 77-75, 77-75)

Par Richard Cloutier

Un premier événement présenté par les frères Howard et Otis Grant (Grant Brothers Boxing), le 8 novembre au Holiday Inn de Pointe-Claire, a fait salle comble. La soirée s’est amorcée par une série de combats amateurs, puis quatre duels professionnels se sont par la suite succédés.

Dans le principal combat de la soirée, le Montréalais Baha Laham (12-1-2) était confronté à Saul Mendoza (10-7-1), du Mexique. À la suite d’un duel chaudement disputé, Baha Laham s’est incliné par décision majoritaire des juges (76-76, 77-75, 77-75) devant Saul Mendoza à l’issue du principal duel de la soirée.

Francis Lafrenière offre une performance inspirée face à Éric Roy. “Ce gars-là est champion canadien, il a sa place sur un ring, mais je suis chez-moi, je suis content de me battre au Québec et j’étais ici pour gagné”, a-t-il dit à sa sortie du ring.