Tag Archives: oscar rivas

Le Rocket Russe sans équivoque

Artur Beterbiev ( 10-0-0, 10 ko's ) crédit photo: Bob Lévesque

Artur Beterbiev ( 10-0-0, 10 ko’s ) crédit photo: Bob Lévesque

Par Jeff Emond Jeffrey

Artur Beterbiev ( 10-0-0, 10 ko’s ) fut tout simplement trop puissant et anéantit Ezequiel Maderna ( 23-3-0, 15 ko’s ) en quatre rounds. En fait, la fin aurait dû avoir lieu à la troisième reprise, mais l’Argentin se départit volontairement de son protecteur buccal par deux fois, l’arbitre Marlon B. Wright déduisit un point. Toutefois, cela s’avéra sans conséquence puisque Maderna chuta à deux fois au troisième round et deux autres au quatrième et dernier round. La fin survint à 0 :56 secondes. Fait inusité, Maderna demanda à son coin d’arrêter le combat.

En définitive,Beterbiev n’était pas aussi insistant avec sa main droite que dans ses précédents combats. Voulait-il étudier d’avantage son adversaire ou était-il encore un peu incommodé par son épaule ? À sa défense, Artur n’avait pas compétitioné depuis une année. Un affrontement contre un boxeur de meilleure qualité tel qu’Erik Skoglund apportera plus de réponses.

Courage et hésitation pour Bute

lucian-bute-vs-james-degale-duminic-ora-5-00-pugilistul-rom-n-poate-redeveni-campion-mondial-1Par Jeff Emond Jeffrey

Devant une foule survoltée du tout nouveau Centre Vidéotron de Québec, Lucian Bute ( 32-2-0, 25 ko’s ) tentait de reconquérir le titre de l’IBF des Super Moyens qui autrefois lui avait appartenu. Cependant, le champion en titre et médaillé d’or olympique James DeGale ( 21-1-0, 14 ko’s ).

Bute a démontré beaucoup de courage durant ce duel de championnat. Toutefois, son hésitation et son manque de combinaisons lui a coûté cette dernière chance au titre…probablement. En revanche, il est important de souligner son courage. Même si il a été inefficace en attaque par manque de précision et hésitation, Lucian est toujours allé de l’avant avec la dignité et la prestance d’un champion.

« Mon but est d’inspirer » – Marie-Ève Dicaire

Marie-Ève Dicaire

Marie-Ève Dicaire

Entrevue avec Marie-Ève Dicaire

Par Jeff Emond Jeffrey

Depuis quelque temps, les femmes connaissent un essor sans précédent dans les sports de combat. Des guerrières comme Gina Carano et Ronda Rousey ont inspiré une génération de jeunes filles à se consacrer à ce genre de discipline. Au Québec, ce sont certainement des athlètes comme Danielle Bouchard qui ont permis à plusieurs à s’initier à la boxe, plus particulièrement. À la suite d’une impressionnante carrière amateur, Marie-Ève Dicaire souhaite soutenir cet engouement et combattre à son tour les préjugés entourant les femmes dans la boxe en entreprenant prochainement une carrière professionnelle. Étant l’une des rares athlètes féminines à se lancer chez les pros au Canada, Dicaire ne s’arrêtera pas avant la conquête d’un titre mondial.

The Main Fight eut opportunité de s’entretenir avec cette rayonnante et charismatique pugiliste. Son enthousiasme arrivera certainement à lancer définitivement la popularité de la boxe féminine dans la province et au-delà avec l’aide d’une génération de jeunes femmes dédiées au noble art.

L’Exode

David Lemieux captive déjà les Américains

David Lemieux captive déjà les Américains

Par Jeff Emond Jeffrey

Depuis plus de vingt années, le Québec connu un essor impressionnant de talent en matière de boxe. Suite au départ et aux accomplissements d’Arturo Gatti aux États-Unis, Yvon Michel fonda Interbox à la fin des années 90 dans le but de faire prospérer nos espoirs ici, devant leurs fans. S’ensuit un enchaînement de champions depuis la fin de l’année 2000 avec Davey Hilton Jr, Eric Lucas l’année suivante, Leonard Dorin en 2002, Lucian Bute en 2007, Adrian Diaconu en 2008, Jean Pascal en 2009, Adonis Stevenson en 2013 et finalement, David Lemieux le mois passé.

« Tant mieux si N’Dam sous-estime David » – Marc Ramsay

Marc Ramsay

Marc Ramsay

Entrevue avec Marc Ramsay

Par Jeff Emond Jeffrey

Certainement très occupé par les temps qui courent, Marc Ramsay s’est présenté devant les médias en toute sérénité et confiance en vue des deux prochaines semaines qu’il aura à traverser avec Artur Beterbiev, Oscar Rivas, Eleider Alvarez et David Lemieux ( 33-2-0, 31 ko’s ) . Déjà parmi les meilleurs entraîneurs de la planète, Ramsay se défini également par sa polyvalence. Le 20 juin prochain, Marc aura l’occasion de propulser son jeune lion au titre de champion du monde de l’IBF des Moyens en se mesurant à Hassan N’Dam N’Jikam ( 31-1-0, 18 ko’s ) . En effet, de grands boxeurs comme Marvin Hagler, Bernard Hopkins, Roy Jones Jr et James Toney ont portés cette ceinture avec honneur et fierté. Lemieux saura-t-il se montrer à la hauteur des attentes des fans de la province? Ramsay le croit dure comme fer.

The Main Fight eut l’opportunité de s’entretenir avec Marc Ramsay en ce qui concerne l’ultime chance de David pour le titre et quelques propos sur Artur Beterbiev.

Revenir en force

Eric Barrak ( 8-2-0, 7 ko's )

Eric Barrak ( 8-2-0, 7 ko’s )

Entrevue avec Eric Barrak

Après deux revers consécutifs, le cogneur de St-Côme croit qu’il peut remettre sa carrière sur les railles, ce qui est loin de l’impossibilité considérant sa terrifiante force de frappe. Au départ, Barrak ( 8-2-0, 7 ko’s ) devait se mesurer à Steve Bossé, un combattant des arts martiaux mixtes pour la bataille de la rive-sud. Suite au retrait de Bossé, c’est nul autre que Donovan Razor Ruddock ( 39-5-1, 30 ko’s ) qui sera opposé à Eric ce vendredi au gala Collision présenté par les promotions coups de poings. Malgré ses 51 ans, Barrak devra redoubler de prudence pour contrer le fameux ”Smash” de Razor.

The Main Fight eut l’opportunité de s’entretenir avec Eric au sujet de son affrontement face à l’homme qui refusa d’abdiquer contre Mike Tyson, James Bonecrusher Smith et plusieurs autres.

les jeux sont faits, rien ne va plus!

Oscar Rivas l'emporte par knock-out technique à 3:00 du deuxième round

Oscar Rivas l’emporte par knock-out technique à 3:00 du deuxième round

Par Jeff Emond Jeffrey

Mardi, 23 septembre 2014. La boxe est de retour au casino de Montréal en présentant la collision entre Eric ”’Boom ”Barrak et Oscar ”Kaboom ” Rivas. Afin de permettre au noble art d’atteindre de nouveaux sommets, GYM, Interbox et Eye of the Tiger Management joignent leurs forces pour vous présenter la nouvelle génération des guerriers du Québec. Bogdan Dinu, Jean Michel Poulin, David Théroux et Francesco Cotroni sont en vedette pour marquer cette grande semaine de boxe.

J’aurais une cible pour le soir du 23 – Eric Barrak

Entrevue avec Eric Barrak, par Jeff Emond Jeffrey

Eric Barrak est de retour! Surnommé ”Boom”, ce redoutable cogneur cherchera à détruire l’olympien Oscar”Kaboom”Rivas. Bien que ce dernier soit le favoris pour cet affrontement, un fait demeure dans l’univers de la boxe, tout peut changer d’un seul coup de poing. Nouvellement entraîner par Renan St-Juste, Barrak croit fermement que c’est ce qui se passera le soir du 23 septembre au casino de Montréal.

Par une chaude soirée d’été, le Rocket Russe a brillé

Artur Beterbiev

Artur Beterbiev

Par Jeff Emond Jeffrey

Vendredi le 22 août 2014, Mont-Saint-Hilaire. Interbox et Gym présenta La Série Rapide et Dangereux par une chaude nuit d’été. Le Rocket Russe, Artur Berterbiev, Yves Ulysse Jr, David Théroux, Oscar”Kaboom”Rivas et Steven Butler étaient à l’honneur. La relève de la boxe québécoise voit le jour, place à demain!

En vue de sa préparation pour son combat contre l’ancien champion IBF des Mi-Lourds Tavoris ”Thunder” Cloud, le superstar des rangs amateurs, Artur Beterbiev ( 4-0-0, 4 ko’s ) continua son parcours de destruction face à Alvaro Enriquez ( 12-12-2, 4 ko’s ).

Le Rocket Russe détruisit Enriquez suite à trois knockdowns au premier round. Sans pitié, Beterbiev punit son adversaire. Les gens sur place discutèrent durant de longs moments de la redoutable puissance d’Artur. La fin survint à 2:38 secondes du premier round. Beterbiev gagne par un spectaculaire TKO.

The amazing undercard report!

18 janvier 2014 - Gala de boxe - Bute vs PascalBy Jeff Emond Jeffrey

Eleider Alvarez vs Andrew Gardiner

In the light heavyweight division and the fight of the night, undefeated prospect Eleider’’Storm’’Alvarez ( 13-0-0, 8 ko’s ) traded gloves with his former sparring partner Andrew Gardiner ( 10-0-0, 6 ko’s ) who took the bout on two weeks notice. Widely cheered entering the ring, Alvarez manage to lose the fans by his disappointing performance and unsportsmanlike conduct right after the final bell. Indeed, Alvarez refused to shake hands with Gardiner at the end of the fight, attracting the crowd’s anger along the way. On the other hand, Gardiner’s courage and will succeeded in winning the fans support. Scorecards results were 99-91, 96-93 and 97-93 all in favor of Alvarez, improving his record to 14 victories and no defeats in the process.