Tag Archives: Jeff Emond Jeffrey

La boxe en semaine : La réflexion de Brandon Cook

Brandon Cook vs Steven Butler

Par Jeff Emond Jeffrey

Le gala du 28 janvier dernier devait relancer l’intérêt de la boxe. Malgré une carte relevée mettant en vedette plusieurs de nos futures vedettes, la soirée tourna au cauchemar. Malheureusement, Ce n’est pas des prouesses de ces derniers que les gens discuteront à l’avenir, mais bien de la mêlée générale qui a éclatée suite à la victoire de Brandon Cook sur Steven Butler. Bien qu’il n’ait pas eu l’occasion de savourer son gain sur Butler, Cook souhaite partager son point de vue maintenant que la poussière est retombée.

J’ai eu l’opportunité de m’entretenir avec le jeune Brandon Cook au sujet des évènements de la semaine dernière.

Steven Butler vs Brandon Cook ; Une fin de combat qui fait mal à la boxe

Brandon Cook et Steven Butler

Brandon Cook et Steven Butler

Par Jeff Emond Jeffrey

Alors que la que la popularité de la boxe est en perte de vitesse au Québec , elle aurait grandement pu se passer des évènements disgracieux de hier soir. Le duel entre Steven Butler ( 18-1-1, 15 ko’s ) et Brandon Cook ( 18-0-0, 11 ko’s ) devait en principe relancer l’intérêt du noble art chez les fans. Rien ne vaut une rivalité culturelle, en autant que les amateurs se respectent. Humble dans la victoire et fier dans la défaite, voici ce que ce sport devrait inspirer et non l’inverse.

La boxe en semaine; Steven Butler, une étincelle pour notre boxe

Steven ''Bang Bang'' Butler

Steven ”Bang Bang” Butler

Par Jeff Jeffrey

C’est en février 2015 que je mentionnais la lente, mais inévitable chute de la boxe québécoise. En perdant le contrôle de nos promotions par l’entremise d’Al Haymon, il fut difficile pour Interbox et GYM de promouvoir adéquatement les athlètes tels qu’Adonis Stevenson et Lucian Bute, pour ne nommer que ceux là. Mais qui dit chute ne veut pas nécessairement dire la fin de l’intérêt du noble art chez nos partisans, car tout peut reprendre vie, il ne faut qu’une étincelle. Le combat Steven Butler ( 18-0-1, 15 ko’s ) contre Brandon Cook ( 17-0-0, 10 ko’s ) pourrait bien représenter un nouveau départ pour notre boxe.

La boxe en semaine: Stevenson veut Smith

adonis stevenson best picture from vincent ethierPar Jeff Emond Jeffrey

La semaine dernière, le champion de la WBC des Mi-lourds, Adonis Stevenson (28-1-0, 23 ko’s) a mentionné son intention de se mesurer au bombardier irlandais Joe Smith (23-1-0, 19 ko’s). Fort de ses victoires sur Andrzej Fonfara au premier round et Bernard Hopkins au huitième, Smith s’est vu décerner le titre de boxeur de l’année par plusieurs médias.

La boxe en semaine; Bernard Hopkins, l’homme qui a repoussé le temps

Joe Smith vs Bernard Hopkins

Joe Smith vs Bernard Hopkins

Par Jeff Emond Jeffrey

La semaine dernière à Los Angeles, le légendaire Bernard Hopkins ( 55-8-2, 32 ko’s ) fit face au dangereux Joe Smith ( 23-1-0, 19 ko’s ) pour couronner une arrière plus qu’extraordinaire. En effet, l’homme qui défia le temps depuis des années tenta par le fait même de terminer sa longue route par une mémorable victoire.

Où en est Jean Pascal ?

Ricardo Marcelo Ramallo et Jean Pascal

Ricardo Marcelo Ramallo et Jean Pascal

Par Jeff Emond Jeffrey

En vue de son combat contre Ricardo Marcelo Ramallo ( 21-10-1, 15 ko’s ) ce soir à Trois-Rivières, Jean Pascal ( 30-4-1, 17 ko’s ) de prouver qu’il appartient toujours à l’élite de la division des Mi-Lourds. Normalement, ce serait effectivement le cas. Toutefois, il est forcé d’admettre que l’ancien champion de la WBC n’est plus le même suite à son premier affrontement avec Sergey Kovalev.

Un cadeau des fêtes d’Anna Reva

Anna Reva. credit photo: Bob Lévesque

Anna Reva. credit photo: Bob Lévesque

Par Jeff Emond Jeffrey

C’est en complétant mon magasinage de Noël quand je me suis arrêté au Starbucks sur St-Denis à Montreal, histoire de me réchauffer avec un bon café. Ce fut une heureuse surprise de croiser Anna Reva, la célèbre manager de Batyr Jukembaev, Abyllaikhan Khussainov et anciennement Artur Beterbiev. L’occasion était donc parfaite pour lui demander ses projets du temps des fêtes en matière de boxe.

Captain America

Andre Ward vs Sergey Kovalev

Andre Ward vs Sergey Kovalev

Un retour sur le combat Ward contre Kovalev

Par Jeff Emond Jeffrey

Déjà trois semaines se sont écoulées depuis l’affrontement le plus anticipé de l’année. Depuis, les répercussions persistent dans l’univers de la boxe. Avec un ralentissement remarqué des événements d’envergure entourant le noble art durant les derniers mois, ce duel se devait de réconcilier les fans de boxe avec ce sport. Malheureusement, c’est l’effet inverse qui s’est produit.

Françis Lafrenière- un homme du peuple

Françis Lafrenière

Françis Lafrenière

Entrevue avec Françis Lafrenière

Par Jeff Emond Jeffrey

C’est en janvier dernier que Renan St-Juste et Françis Lafrenière ( 11-5-2, 6 ko’s )éblouissaient le monde de la boxe. En effet, leur affrontement reste à ce jour nominé pour le combat de l’année. Depuis, Françis Lafrenière se lance à la poursuite de nul autre que le vraisemblablement invincible Gennady Golovkin. Pour le ‘’Cinderella man’’Québéçois, rien n’est impossible. Tout d’abord il affrontera Attila Koros ( 9-4-1, 7 ko’s)

The Main Fight eut l’opportunité de s’entretenir avec le champion du peuple en vue de son prochain combat à la Tohue de Montréal, son implication pour Leucan et ses futurs projets.

Le Rocket Russe sans équivoque

Artur Beterbiev ( 10-0-0, 10 ko's ) crédit photo: Bob Lévesque

Artur Beterbiev ( 10-0-0, 10 ko’s ) crédit photo: Bob Lévesque

Par Jeff Emond Jeffrey

Artur Beterbiev ( 10-0-0, 10 ko’s ) fut tout simplement trop puissant et anéantit Ezequiel Maderna ( 23-3-0, 15 ko’s ) en quatre rounds. En fait, la fin aurait dû avoir lieu à la troisième reprise, mais l’Argentin se départit volontairement de son protecteur buccal par deux fois, l’arbitre Marlon B. Wright déduisit un point. Toutefois, cela s’avéra sans conséquence puisque Maderna chuta à deux fois au troisième round et deux autres au quatrième et dernier round. La fin survint à 0 :56 secondes. Fait inusité, Maderna demanda à son coin d’arrêter le combat.

En définitive,Beterbiev n’était pas aussi insistant avec sa main droite que dans ses précédents combats. Voulait-il étudier d’avantage son adversaire ou était-il encore un peu incommodé par son épaule ? À sa défense, Artur n’avait pas compétitioné depuis une année. Un affrontement contre un boxeur de meilleure qualité tel qu’Erik Skoglund apportera plus de réponses.