Tag Archives: Interbox

Ne jamais douter d’Ulysse

Yves Ulysse vs Zachary Ochoa

Par Jeff Emond Jeffrey

Ce sont les paroles d’Yves Ulysse suite à son éclatante victoire sur Zachary Ochoa, un jeune talent de Golden Boy Promotions. Toujours invaincu et électrisant, Ulysse tenait à remercier les gens qui ne croyaient pas en ses chances de l’emporter contre Ochoa qui performait devant ses partisans avec sa promotion pour l’appuyer en sous-carte de Lemieux-Stevens.

La boxe en semaine; Steven Butler, une étincelle pour notre boxe

Steven ''Bang Bang'' Butler

Steven ”Bang Bang” Butler

Par Jeff Jeffrey

C’est en février 2015 que je mentionnais la lente, mais inévitable chute de la boxe québécoise. En perdant le contrôle de nos promotions par l’entremise d’Al Haymon, il fut difficile pour Interbox et GYM de promouvoir adéquatement les athlètes tels qu’Adonis Stevenson et Lucian Bute, pour ne nommer que ceux là. Mais qui dit chute ne veut pas nécessairement dire la fin de l’intérêt du noble art chez nos partisans, car tout peut reprendre vie, il ne faut qu’une étincelle. Le combat Steven Butler ( 18-0-1, 15 ko’s ) contre Brandon Cook ( 17-0-0, 10 ko’s ) pourrait bien représenter un nouveau départ pour notre boxe.

Françis Lafrenière- un homme du peuple

Françis Lafrenière

Françis Lafrenière

Entrevue avec Françis Lafrenière

Par Jeff Emond Jeffrey

C’est en janvier dernier que Renan St-Juste et Françis Lafrenière ( 11-5-2, 6 ko’s )éblouissaient le monde de la boxe. En effet, leur affrontement reste à ce jour nominé pour le combat de l’année. Depuis, Françis Lafrenière se lance à la poursuite de nul autre que le vraisemblablement invincible Gennady Golovkin. Pour le ‘’Cinderella man’’Québéçois, rien n’est impossible. Tout d’abord il affrontera Attila Koros ( 9-4-1, 7 ko’s)

The Main Fight eut l’opportunité de s’entretenir avec le champion du peuple en vue de son prochain combat à la Tohue de Montréal, son implication pour Leucan et ses futurs projets.

Si seulement …

Lucian Bute et Badou Jack

Lucian Bute et Badou Jack

Par Jeff Emond Jeffrey

Samedi soir dernier dans la capitale américaine, l’ancien champion de l’IBF des Super-Moyens Lucian Bute ( 32-3-1, 25 ko’s ) avait la chance ultime de soutirer le titre de la WBC à Badou Jack ( 20-1-1, 12 ko’s ). Le moins que l’on puisse dire, c’est que ce fut un combat excitant. Une fois de plus, Bute prouva qu’il pouvait rivaliser avec l’élite de la division, surtout depuis son alliance avec les frères Grant.

‘’ Je suis un gorille’’ – Jean Pascal

Jean Pascal ( 30-3-1, 17 ko's ) ancien champion WBC des Mi-Lourds

Jean Pascal ( 30-3-1, 17 ko’s ) ancien champion WBC des Mi-Lourds

Par Jeff Emond Jeffrey

Le moins qu’on puisse dire est que Jean Pascal a un esprit de contradiction. L’ancien champion des Mi-lourds de la WBC s’est adressé aux médias en apportant des bananes pour démontrer qu’il n’est pas un singe. Bien que l’objet de cette stratégie fut d’amener Sergey Kovalev à admettre son ‘’racisme’’, on peut maintenant se questionner sur son efficacité. En offrant des bananes présent aux Noirs à la conférence de presse, Pascal ne dénonce rien, mais entretien un stéréotype honteux. La tension était vive entre l’entraîneur de Kovalev John David Jackson et Pascal pendant que Sergey défendait Jackson en affirmant que Jean ne respecte personne. Toutefois, nous pouvions sentir un malaise dans la salle avec la tactique de Pascal. Habituellement plus habile pour provoquer ses adversaires, la carte du racisme pourrait bien se retourner contre ce dernier. Les fans présents apprécièrent l’humilité et le sérieux du Krusher. Le fait demeure que personne ne croit vraiment que ce combat soit contre l’ignorance et le racisme. En criant sur tous les toits qu’il est le ‘’cash cow’’ du Québec en matière de vente de billets, Pascal devrait seulement admettre qu’il désire redevenir champion et faire de l’argent. Si traiter Adonis Stevenson de singe serait clairement du racisme, quand est-il de se traiter de gorille ?

2016 marquera une nouvelle génération

Yves Ulysse Jr ( 8-0-0, 5 ko's )

Yves Ulysse Jr

Par Jeff Emond Jeffrey

Bien que les grands noms de la boxe d’ici comme Jean Pascal, Adonis Stevenson et Lucian Bute demeurent actifs, tous s’entendent pour dire que l’année 2015 marqua un changement de garde en ce qui concerne nos boxeurs. En effet, nous avons été témoins des ascensions de David Lemieux et Kevin Bizier comme force respective dans leurs divisions. Malgré sa défaite contre Gennady Golovkin, il ne faut pas oublier que Lemieux remporta un titre majeur face à Hassan N’Dam dans un combat excitant et que Bizier brilla contre Frederick Lawson. Mais qui saura s’illustrer en 2016 concernant la relève? Qui sont nos vedettes de demain ?

Pascal vs Kovalev II : Cette fois c’est personnel

Sergey Kovalev et Jean Pascal ( photo crédit: Bob Lévesque, Photozone )

Sergey Kovalev et Jean Pascal ( photo crédit: Bob Lévesque, Photozone )

Entrevues avec Sergey Kovalev et Jean Pascal

Par Jeff Emond Jeffrey

La tension était palpable lors de la conférence de presse entourant le second volet entre Jean Pascal ( 30-3-1, 17 ko’s ) et le champion unifié Sergey Kovalev ( 28-0-1, 25 ko’s ). En effet. Les accusations de racisme de la part de Pascal à l’endroit de Kovalev ont évidemment irritées ”Krusher”. Jean avait bien entendu pour référence la photo de singe que Sergey avait mise en ligne en 2014 pour désigner Adonis Stevenson. Ça promet pour le 30 janvier, Pascal affirme détenir la recette pour vaincre ce boxeur visiblement invincible.

The Main Fight eut l’opportunité de s’entretenir avec les deux pugilistes ce matin.

« Bute peut l’emporter, mais…» – Éric Lucas

gala de boxe - Ramon Pedro Moyano VS ƒric Lucas

gala de boxe – Ramon Pedro Moyano VS ƒric Lucas

Entrevue avec Éric Lucas

Par Jeff Emond Jeffrey

De toute évidence, les gens se sont ennuyés d’un des acteurs principaux du succès que connaît la boxe au Québec de nos jours. C’est en 2001 que Éric Lucas est devenu champion, suite à la disgrâce de Davey Hilton Jr. Il était loin de se douter qu’il remporterait le titre de la WBC des super-moyens de boxe. Cela allait créer une onde de choc inspirante pour toute une génération de pugilistes.

Des talents comme Jean Pascal, Lucian Bute, David Lemieux, Adonis Stevenson, Kevin Bizier et bien d’autres ont pu croire que devenir champion et faire partie de l’élite mondiale était réalisable. Le Québec brille comme jamais dans l’univers de la boxe, en grande partie dû au succès, au courage et l’humilité d’un grand homme, Éric Lucas.

The Main Fight eut l’opportunité de s’entretenir avec un homme fier, simple et sympathique à la fois. Éric nous parle de son retour dans la famille d’Interbox, ses projets futurs et les chances de Lucian Bute face à James DeGale.

Champion à nouveau ?

Lucian Bute ( 32-2-0, 25 ko's )

Lucian Bute ( 32-2-0, 25 ko’s )

Par Jeff Emond Jeffrey

Âgé de 35 ans et peu actif dans les quatre dernières années ( 4 combats seulement contre Carl Froch, Denis Grachev , Jean Pascal et Andrea Di Luisa ), Lucian Bute ( 32-2-0, 25 ko’s ) affrontera l’homme qui détient son ancienne ceinture de l’IBF, James DeGale ( 21-1-0, 14 ko’s ).

Bien que la machine promotionnelle soit en marche et que ce soit une défense optionnelle pour le champion, nous sommes en droit de se demander comment Bute à mérité une chance au titre suite à ses dernières performances. Après tout, Di Luisa ne représentait pas le plus coriace défi de la carrière de Lucian, n’y l’adversaire idéal afin de le préparer à se mesurer contre un médaillé d’or olympique comme DeGale. Ce n’est pas avec la qualité du dernier rival de Bute que nous avons obtenu des réponses sur sa capacité à revenir dans un combat.

« Je veux être proche des fans » – Batyr ”777” Jukembaev

Anna Reva et Batyr Jukembaev  crédit photo : Bob Lévesque.

Anna Reva et Batyr Jukembaev
crédit photo : Bob Lévesque.

Entrevue avec Batyr Jukembaev

Par Jeff Emond Jeffrey

En vue de son premier combat dans les rangs professionnels, la nouvelle recrue d’Anna Reva, Batyr Jukembaev s’acharne à l’entraînement sous la tutelle du réputé Stéphane Larouche, l’homme derrière les succès d’Eric Lucas, Leonard Dorin, Adrian Diaconu et Lucian Bute. L’étoile du Kazakhstan fera ses débuts au Bain Mathieu samedi prochain le 19 septembre contre Noel Mejia Rincon ( 14-6-1, 10 ko’s ) , un solide cogneur de Zamora au Mexique. Fort de ses 190 victoires sur 225 combats chez les amateurs et plusieurs fois champion national de son pays, ”777”Jukembaev espère impressionner les fans de boxe de la province et au-delà.

The Main Fight eut l’opportunité de discuter avec le jeune gaucher en prévision de la première étape de sa carrière prometteuse.