Tag Archives: Francis Lafrenière

Alvarez passe le KO à Bute!

Lucian Bute et Eleider Alvarez

Par Jeff Emond Jeffrey

La dernière année ne fut pas de tout repos pour Lucian Bute (32-3-1, 25 ko’s). Souvent sous les feux de la rampes pour les mauvaises raisons, Bute avait certainement besoin d’une victoire significative pour espérer redevenir champion. Bénéficiant de certaines chances plus ou moins méritées dans ses deux derniers combats de championnats, l’ancien champion de l’IBF des Super-Moyens réalisa rapidement l’importance de l’enjeu, affronter Adonis Stevenson et retrouver sa place en tant que l’enfant chéri de la province.

La boxe en semaine; Steven Butler, une étincelle pour notre boxe

Steven ''Bang Bang'' Butler

Steven ”Bang Bang” Butler

Par Jeff Jeffrey

C’est en février 2015 que je mentionnais la lente, mais inévitable chute de la boxe québécoise. En perdant le contrôle de nos promotions par l’entremise d’Al Haymon, il fut difficile pour Interbox et GYM de promouvoir adéquatement les athlètes tels qu’Adonis Stevenson et Lucian Bute, pour ne nommer que ceux là. Mais qui dit chute ne veut pas nécessairement dire la fin de l’intérêt du noble art chez nos partisans, car tout peut reprendre vie, il ne faut qu’une étincelle. Le combat Steven Butler ( 18-0-1, 15 ko’s ) contre Brandon Cook ( 17-0-0, 10 ko’s ) pourrait bien représenter un nouveau départ pour notre boxe.

Françis Lafrenière- un homme du peuple

Françis Lafrenière

Françis Lafrenière

Entrevue avec Françis Lafrenière

Par Jeff Emond Jeffrey

C’est en janvier dernier que Renan St-Juste et Françis Lafrenière ( 11-5-2, 6 ko’s )éblouissaient le monde de la boxe. En effet, leur affrontement reste à ce jour nominé pour le combat de l’année. Depuis, Françis Lafrenière se lance à la poursuite de nul autre que le vraisemblablement invincible Gennady Golovkin. Pour le ‘’Cinderella man’’Québéçois, rien n’est impossible. Tout d’abord il affrontera Attila Koros ( 9-4-1, 7 ko’s)

The Main Fight eut l’opportunité de s’entretenir avec le champion du peuple en vue de son prochain combat à la Tohue de Montréal, son implication pour Leucan et ses futurs projets.

Laham s’incline devant Mendoza

Saul Mendoza l'emporte par décision majoritaire des juges (76-76, 77-75, 77-75)

Saul Mendoza l’emporte par décision majoritaire des juges (76-76, 77-75, 77-75)

Par Richard Cloutier

Un premier événement présenté par les frères Howard et Otis Grant (Grant Brothers Boxing), le 8 novembre au Holiday Inn de Pointe-Claire, a fait salle comble. La soirée s’est amorcée par une série de combats amateurs, puis quatre duels professionnels se sont par la suite succédés.

Dans le principal combat de la soirée, le Montréalais Baha Laham (12-1-2) était confronté à Saul Mendoza (10-7-1), du Mexique. À la suite d’un duel chaudement disputé, Baha Laham s’est incliné par décision majoritaire des juges (76-76, 77-75, 77-75) devant Saul Mendoza à l’issue du principal duel de la soirée.

Francis Lafrenière offre une performance inspirée face à Éric Roy. “Ce gars-là est champion canadien, il a sa place sur un ring, mais je suis chez-moi, je suis content de me battre au Québec et j’étais ici pour gagné”, a-t-il dit à sa sortie du ring.

Fin hollywoodienne à Moncton

Francis Lafrenière lors de sa dernière victoire.

Francis Lafrenière lors de sa dernière victoire.

Moncton, Nouveau-Brunswick – Le combat opposant le Coteaulacois Francis Lafrenière et Brandon Brewer a pris des allures de film Holywoodien, samedi soir au Club Lion de Moncton. Pour un deuxième combat de suite contre  Brewer, Lafrenière (Francis) s’est fait voler. Le premier duel s’était soldé par un verdict nul. Cette fois-ci, les juges ont remis des cartes de 77-76, 77-76 et 78-75. 

Cotroni-Lafrenière II ?

20130523-155210.jpg


Montréal – 23 mai 2013 – À l’aube de son premier combat au Centre Bell, le Mascouchois, Francesco Cotroni, a avoué vouloir donner une revanche au boxeur Coteaulacois, Francis Lafrenière. Le duel serait pour le titre canadien et pourrait avoir lieu, avant la fin de l’année 2013.

« Après mon combat contre Sébastien Bouchard, c’est certain que je vais envisager un affrontement contre Francis (Lafrenière). Si la régie et son clan acceptent de payer pour le titre canadien, je suis partant à 100 pourcent pour l’affronter », admet Francesco Cotroni.