Tag Archives: adonis stevenson

Joe Smith est trop risqué pour Stevenson

Joe Smith ( 23-1-0, 19 ko’s)

Par Jeff Emond Jeffrey

Le 3 juin prochain, Adonis Stevenson affrontera de nouveau Andrzej Fonfara au Centre Bell dans une revanche bien accueillie par les fans. Cependant, cette nouvelle laisse un goût amer et solidifie la réputation de Superman de lâche face à de réels défis. Adonis refusa à plusieurs reprises de s’approcher de boxeurs tels que Jean Pascal, Eleider Alvarez, Bernard Hopkins et Sergey Kovalev. Ne nous méprenons pas, Fonfara semble et je dis bien semble revenu de sa cinglante défaite aux mains de Joe Smith, mais une victoire contre un Chad Dawson qui a perdu de son lustre depuis un certain ne fait pas un aspirant sérieux. Au fait, où se trouve Joe Smith dans cette histoire?

La boxe en semaine: Stevenson veut Smith

adonis stevenson best picture from vincent ethierPar Jeff Emond Jeffrey

La semaine dernière, le champion de la WBC des Mi-lourds, Adonis Stevenson (28-1-0, 23 ko’s) a mentionné son intention de se mesurer au bombardier irlandais Joe Smith (23-1-0, 19 ko’s). Fort de ses victoires sur Andrzej Fonfara au premier round et Bernard Hopkins au huitième, Smith s’est vu décerner le titre de boxeur de l’année par plusieurs médias.

Un cadeau des fêtes d’Anna Reva

Anna Reva. credit photo: Bob Lévesque

Anna Reva. credit photo: Bob Lévesque

Par Jeff Emond Jeffrey

C’est en complétant mon magasinage de Noël quand je me suis arrêté au Starbucks sur St-Denis à Montreal, histoire de me réchauffer avec un bon café. Ce fut une heureuse surprise de croiser Anna Reva, la célèbre manager de Batyr Jukembaev, Abyllaikhan Khussainov et anciennement Artur Beterbiev. L’occasion était donc parfaite pour lui demander ses projets du temps des fêtes en matière de boxe.

Françis Lafrenière- un homme du peuple

Françis Lafrenière

Françis Lafrenière

Entrevue avec Françis Lafrenière

Par Jeff Emond Jeffrey

C’est en janvier dernier que Renan St-Juste et Françis Lafrenière ( 11-5-2, 6 ko’s )éblouissaient le monde de la boxe. En effet, leur affrontement reste à ce jour nominé pour le combat de l’année. Depuis, Françis Lafrenière se lance à la poursuite de nul autre que le vraisemblablement invincible Gennady Golovkin. Pour le ‘’Cinderella man’’Québéçois, rien n’est impossible. Tout d’abord il affrontera Attila Koros ( 9-4-1, 7 ko’s)

The Main Fight eut l’opportunité de s’entretenir avec le champion du peuple en vue de son prochain combat à la Tohue de Montréal, son implication pour Leucan et ses futurs projets.

Payant ce Di Luisa

Andrea Di Luisa et Lucian Bute

Andrea Di Luisa et Lucian Bute

Par Jeff Emond Jeffrey

C’est le 30 avril prochain que Lucian Bute obtiendra la chance de soutirer le titre de la WBC des Super-Moyens à Badou Jack. Et oui, une autre chance à un titre majeur, comme quoi c’est payant de vaincre un boxeur de troisième catégorie comme Andrea Di Luisa. Il ne s’agit pas ici de dénigrer Lucian, mais bien de mettre à jour un cancer qui dévore le corps et l’âme du noble art, des combats de championnat pour des boxeurs non-méritants par l’entremise de promoteurs scrupuleux.

‘’ Je suis un gorille’’ – Jean Pascal

Jean Pascal ( 30-3-1, 17 ko's ) ancien champion WBC des Mi-Lourds

Jean Pascal ( 30-3-1, 17 ko’s ) ancien champion WBC des Mi-Lourds

Par Jeff Emond Jeffrey

Le moins qu’on puisse dire est que Jean Pascal a un esprit de contradiction. L’ancien champion des Mi-lourds de la WBC s’est adressé aux médias en apportant des bananes pour démontrer qu’il n’est pas un singe. Bien que l’objet de cette stratégie fut d’amener Sergey Kovalev à admettre son ‘’racisme’’, on peut maintenant se questionner sur son efficacité. En offrant des bananes présent aux Noirs à la conférence de presse, Pascal ne dénonce rien, mais entretien un stéréotype honteux. La tension était vive entre l’entraîneur de Kovalev John David Jackson et Pascal pendant que Sergey défendait Jackson en affirmant que Jean ne respecte personne. Toutefois, nous pouvions sentir un malaise dans la salle avec la tactique de Pascal. Habituellement plus habile pour provoquer ses adversaires, la carte du racisme pourrait bien se retourner contre ce dernier. Les fans présents apprécièrent l’humilité et le sérieux du Krusher. Le fait demeure que personne ne croit vraiment que ce combat soit contre l’ignorance et le racisme. En criant sur tous les toits qu’il est le ‘’cash cow’’ du Québec en matière de vente de billets, Pascal devrait seulement admettre qu’il désire redevenir champion et faire de l’argent. Si traiter Adonis Stevenson de singe serait clairement du racisme, quand est-il de se traiter de gorille ?

2016 marquera une nouvelle génération

Yves Ulysse Jr ( 8-0-0, 5 ko's )

Yves Ulysse Jr

Par Jeff Emond Jeffrey

Bien que les grands noms de la boxe d’ici comme Jean Pascal, Adonis Stevenson et Lucian Bute demeurent actifs, tous s’entendent pour dire que l’année 2015 marqua un changement de garde en ce qui concerne nos boxeurs. En effet, nous avons été témoins des ascensions de David Lemieux et Kevin Bizier comme force respective dans leurs divisions. Malgré sa défaite contre Gennady Golovkin, il ne faut pas oublier que Lemieux remporta un titre majeur face à Hassan N’Dam dans un combat excitant et que Bizier brilla contre Frederick Lawson. Mais qui saura s’illustrer en 2016 concernant la relève? Qui sont nos vedettes de demain ?

Pascal vs Kovalev II : Cette fois c’est personnel

Sergey Kovalev et Jean Pascal ( photo crédit: Bob Lévesque, Photozone )

Sergey Kovalev et Jean Pascal ( photo crédit: Bob Lévesque, Photozone )

Entrevues avec Sergey Kovalev et Jean Pascal

Par Jeff Emond Jeffrey

La tension était palpable lors de la conférence de presse entourant le second volet entre Jean Pascal ( 30-3-1, 17 ko’s ) et le champion unifié Sergey Kovalev ( 28-0-1, 25 ko’s ). En effet. Les accusations de racisme de la part de Pascal à l’endroit de Kovalev ont évidemment irritées ”Krusher”. Jean avait bien entendu pour référence la photo de singe que Sergey avait mise en ligne en 2014 pour désigner Adonis Stevenson. Ça promet pour le 30 janvier, Pascal affirme détenir la recette pour vaincre ce boxeur visiblement invincible.

The Main Fight eut l’opportunité de s’entretenir avec les deux pugilistes ce matin.

« Je vais affronter Kovalev » – Adonis Stevenson

Adonis Stevenson, champion des Mi-Lourds de la WBC Adonis Stevenson, champion des Mi-Lourds de la WBC[/caption]Entrevue avec Adonis Stevenson

Par Jeff Emond Jeffrey

Lors du gala opposant Lucian Bute contre James DeGale, un événement rapporté par Jean-Luc Legendre de RDS a attiré l’attention des fans de boxe de la province. Une discussion très cordiale entre le champion unifié de la WBO,IBF et WBA, Sergey Kovalev et Adonis Stevenson, le champion de la WBC des Mi-Lourds. L’objet? Le combat ultime d’unification que les amateurs attendent depuis deux ans. Bien que tout cela n’est encore une entente verbale, Kathy Duva et Yvon Michel croient que cette discussion entre ces deux titans soient un pas dans le bonne direction pour un duel en juin 2016.

Voici ce qu’Adonis ”Superman” Stevenson lui-même avait à dire sur le sujet.

« Bute peut l’emporter, mais…» – Éric Lucas

gala de boxe - Ramon Pedro Moyano VS ƒric Lucas

gala de boxe – Ramon Pedro Moyano VS ƒric Lucas

Entrevue avec Éric Lucas

Par Jeff Emond Jeffrey

De toute évidence, les gens se sont ennuyés d’un des acteurs principaux du succès que connaît la boxe au Québec de nos jours. C’est en 2001 que Éric Lucas est devenu champion, suite à la disgrâce de Davey Hilton Jr. Il était loin de se douter qu’il remporterait le titre de la WBC des super-moyens de boxe. Cela allait créer une onde de choc inspirante pour toute une génération de pugilistes.

Des talents comme Jean Pascal, Lucian Bute, David Lemieux, Adonis Stevenson, Kevin Bizier et bien d’autres ont pu croire que devenir champion et faire partie de l’élite mondiale était réalisable. Le Québec brille comme jamais dans l’univers de la boxe, en grande partie dû au succès, au courage et l’humilité d’un grand homme, Éric Lucas.

The Main Fight eut l’opportunité de s’entretenir avec un homme fier, simple et sympathique à la fois. Éric nous parle de son retour dans la famille d’Interbox, ses projets futurs et les chances de Lucian Bute face à James DeGale.