Stéphane Ouellet vs Davey Hilton : La boxe sortie de l’ombre

Stéphane Ouellet vs Davey Hilton (Crédit photo: Herby Whyne)

Stéphane Ouellet vs Davey Hilton (Crédit photo: Herby Whyne)

Par Jeff Emond Jeffrey

Bon nombre de combats mémorables font partie de l’histoire de la boxe au Québec, tels que Yvon Durelle-Archie Moore, Fernand Marcotte-Eddie Melo, Sugar Ray Leonard-Roberto Duran, Matthew Hilton contre Buster Drayton et Vito Antuofermo. Malgré leur popularité, aucun d’entre eux ont permis la frénésie que l’on connaît aujourd’hui pour le noble art. Pour plusieurs, la boxe sortie de sa marginalité grâce aux trois affrontements entre Stéphane Ouellet et Davey Hilton Jr. Il ne s’agit pas ici d’analyser ces combats, mais bien l’ambiance qui entoura et attisa le feu originel de la popularité dont la boxe bénéficie depuis quelques années.

Bien entendu, la boxe est un sport pratiqué partout sur la planète, mais elle est aussi ethnocentrique, c’est-à-dire que certains groupes de personnes s’identifieront beaucoup plus à un boxeur auquel ils vont se reconnaître, que ce soit en termes de valeurs, de langues, d’origine ou d’autres formes d’appartenances culturelles. Ce fût le cas le 27 novembre 1998, lorsque la population Québécoise francophone se rangea derrière Stéphane Ouellet, connut pour son humilité et son superbe jab. De l’autre côté, la population anglophone de Montréal supporta l’Écossais d’origine, né en Ontario et l’un des fameux Fighting Hilton, Davey Hilton Jr, un pur talent naturel de boxe. Bien que les deux pugilistes aient des fans des deux cotés, le centre Bell (Molson à l’époque) fût polarisé entre deux communautés venues encourager leurs combattants, une nuit extraordinaire pour ce merveilleux sport.

Néanmoins, une exception à la règle demeure dans cette belle histoire, celle d’Arturo Gatti qui réussit une brillante carrière à partir des États-Unis. En plus de deux titres et une réputation de guerrier bien méritée, on peut certifier sans le moindre doute que Gatti fait désormais partie des immortels de la boxe et que beaucoup de gens aurait souhaité le voir évoluer ici.

Revenons à notre sujet. Tout les éléments étaient en place pour assurer le succès de cette soirée de novembre 1998; deux adversaires autant populaires que talentueux, l’intérêt des partisans et la présence du réseau américain ESPN. Teddy Atlas, commentateur de ce réseau, affirma que l’atmosphère endiablée durant ce combat fût l’une des plus mémorables à laquelle il assista durant sa carrière. Cela eût pour résultat de révéler à un tout autre auditoire le développement que le Québec peut accomplir en matière de boxe. Peu importe le résultat du duel, les fans furent désormais accrochés à une seconde passion juste derrière le hockey.

Stéphane Ouellet vs Davey Hilton (Crédit photo: Herby Whyne)

Stéphane Ouellet vs Davey Hilton (Crédit photo: Herby Whyne)

Cette nuit triomphale assura la mise en place de deux autres affrontements entre Ouellet et Hilton et par conséquent, la trilogie la plus célèbre de l’histoire de la province et même du Canada, si l’on ose s’avancer. Résultant de cela, Dave Hilton eût sa chance face à Dingaan Thobela champion de la WBC des super-moyens en 2000 et lui soutira le titre par la même occasion. Ensuite, le Poète obtint la chance de se battre au MGM Grand à Las Vegas sur HBO contre Omar Sheika, l’un des meilleurs super-moyen de l’époque.

Même si la carrière de Stéphane Ouellet se termina sur une mauvaise note aux mains de Joachim Alcine, il aura réussit avec brio à inspirer une nouvelle génération de boxeurs à atteindre la renommée mondiale, tel qu’Eric Lucas qui devint champion moins de un an après la fin de cette trilogie. D’un côté plus sombre, il est vrai que Davey à été déclaré coupable pour des actions horribles et impardonnables, cependant il est aussi difficile de lui arracher ses accomplissements dans le ring. Suite à leurs batailles, plusieurs vedettes ont émergées du Québec comme Lucian Bute, Jean Pascal, Adonis Stevenson et la liste continue. À la veille de Bute contre Pascal, un autre affrontement qui polarisa les passions, il est juste d’affirmer que la boxe est définitivement sortie de l’ombre et se porte bien au Québec.

Bute vs Pascal