Sébastien Gauthier vs Tyson Cave

Sébastien Gauthier

Sébastien Gauthier

Je dédie ce combat à la mémoire de mon entraîneur Claude Bélanger – Sébastien Gauthier

Par Jeff Emond Jeffrey

Courage est le mot qui caractérise le plus Sébastien Gauthier ( 22-4-1, 14 ko’s ). En effet, Sébastien se donne corps et âmes dans le ring , beaucoup se reconnaissent dans sa passion et sa rage de vaincre. Cependant, les deux dernières années ont été difficiles pour le pugiliste de St-Jérome. En Novembre 2011, il subit une défaite controversée face à Steve Molitor, double champion du monde des Super Coqs version IBF. Un an plus tard, une autre déception survient aux mains de Rodrigo Guerrero, ancien champion de la IBF des Super Mouches, cette fois par arrêt de l’arbitre. Le mois passé, il dû se contenter d’un verdict nulle alors qu’il méritait clairement la victoire à l’endroit de Javier Franco.

Malgré ces épreuves, Gauthier aurait pu se laisser aller au désespoir. Mais c’est dans l’adversité qu’on reconnaît les guerriers qui possède la flamme d’un champion. Le 9 avril prochain au Royal York Hôtel de Toronto, Sébastien remontera dans le ring contre le champion de la NABA, Tyson Cave ( 22-2-0, 7 ko’s ) afin de poursuivre sa quête pour un championnat. Il accepta récemment de nous parler de son prochain combat.

The Main Fight : En avril prochain tu affronteras Tyson Cave, un solide gaucher pour le titre de la NABA. Que sais-tu de Cave ?

Sébastien Gauthier : J’ai connu Tyson Cave quand j’avais 17 ans en 2002 lors de notre affrontement au championnat canadien. Sur 4 combats, il en gagné deux et moi de même. Tyson travaille beaucoup en volume, il est très actif, mais pas d’impact dans ses coups. Son jeu de pied est très efficace et agile, c’est un athlète naturel. Cave n’est pas du tout orthodoxe, il me fait penser au Prince Naseem Hamed.

TMF : Selon toi, qu’elle est sa plus grande qualité en tant que boxeur ?

SG : Il est imprévisible. Pour ma part je frappe plus fort que lui, c’est une de mes habiletés. Il est imprévisible c’est vrai, mais pour les autres, pas pour moi. J’ai suivi sa carrière de prés et Cave et très talentueux. Cependant, il n’a pas évolué depuis 10 ans. Je l’étudie constamment, comme un prédateur observe sa proie. J,ai des vidéos de lui dans les rangs amateur et lorsqu’on s’entraînait ensemble à New York avec Vito Antuofermo, un ancien champion du monde de la WBC et WBA des poids moyens. Donc je l’ai à l’œil depuis longtemps. C’est très motivant d’apprendre d’un pugiliste de la trempe d’Antuofermo.

TMF : Quelle sera ton approche si il est prévisible pour toi?

SG : Malheureusement, je ne peux pas révéler mon plan de match, mais le combat sera spectaculaire, je peux vous l’assurer. Je suis prêt pour son style et plus puissant lui, Je veux divertir les gens lorsqu’ils regarderont le combat. Tyson à des habitudes qu’il répète à certains moments dans ses combats, tout comme ses réflexes. Je connais bien ses faiblesses et je vais les exploiter. Après de minutieuses analyses, je vais trouver ma cible et lui faire mal dans les bonnes circonstances.

TMF : On a pu observer deux Sébastien Gauthier dans tes derniers combats, l’un très bagarreur et l’autre beaucoup plus technique, notamment ta performance contre Javier Franco. Lequel des deux doit on s’attendre face à Tyson Cave ?

SG : J’aimerais dire que c’est un secret, mais je vais revenir à l’ancien moi. C’est les dernières années de ma carrière alors je veux en mettre plein la vue aux fans. J’ai l’intention d’être brutal et sauvage. Je veux donner toute une performance pour mon ancien entraîneur, le regretté Claude Bélanger, une performance rude et passionnée. Je ne serais pas timide dans le ring, sans entrer trop dans les détails de mon plan. S’il serait avec moi pour mon prochain combat, il serait très fière de moi. Je vais tout donner pour lui et je dédis ce combat à sa mémoire.

TMF : Cependant, Tyson Cave n’est pas à prendre à la légère. Il remporta le titre Super Coqs du Canada et est présentement le champion NABA de cette catégorie. Il détient des victoires notables sur Gabor Molnar, Jose Saez et Jovanny Soto. Il a subit seulement deux défaites contre Willie Casey et AJ Banal, de solides boxeurs. Comment interprètes-tu ces performances contre ce genre d’adversaires ?

SG : Il a battu de bons boxeurs. Dans son combat contre Banal, il n’a vraiment pas été chanceux et aurait mérité un meilleur sort. Cave s’en sortait très bien jusqu’à ce que Banal lui cause une coupure par un coup de coude au cinquième round. Malheureusement pour lui, Banal prit le contrôle du combat à partir de ce moment. Contre Casey, il n’était pas suffisamment fort et la puissance de l’Irlandais l’a beaucoup dérangé. Casey n’est pas n’importe qui, il a été champion d’Europe en battant Paul ‘’The Punisher ‘’ Hyland et aussi vaincu Jason Booth.

Pour en revenir à ses succès. Il faut regarder cela de plus prés pour Soto. Je m’attendais à ce que Cave le découpe en morceaux et l’arrête en trois rounds maximum, ce qu’il n’a pas réussit à faire. J’ai passé le knockout à Soto en deux rounds. C’est vrai qu’il est puissant, mais d’un autre côté, il n’est pas très rapide.

TMF : Tyson Cave a passé la majorité de sa carrière en Nouvelle-Écosse et toi au Québec. Lequel de vous deux sera le plus avantagé du fait que le combat sera à Toronto?

SG : Ce sera plus dure pour lui, car la pesée devrait être le même jour là-bas et on s’est entendu pour se battre à 122 livres. Donc il va avoir de la difficulté à faire le poids vu qu’il ne s’est pas battu depuis le mois d’août à 125 livres. Je sais qu’il se bat à nouveau contre Soto le 8 mars en Nouvelle-Écosse, ce qui est très prés de notre date d’affrontement. Je pensais qu’il aurait été assé intelligent pour canceller ce duel pour qu’il se concentre sur moi, mais bon, c’est à mon avantage.

TMF : Qu’arrivera t’il si il perd son duel face à Soto dans une semaine ?

SG : Il aura les plus grands regrets de sa vie, car il ne retrouvera plus la chance de m’affronter.

TMF : Avec deux revers et une nulle à tes quatre derniers combats, serais-tu d’accord d’affirmer que tu ne peux te permettre une défaite ?

SG : Définitivement ! Je n’ai pas le droit de perdre face à Cave. J’ai tout de suite accepté le combat quand on me l’a proposé, car je sais exactement ce qu,une victoire peut m’apporter.

TMF : À quel point cette victoire te rapprocherait d’un combat de championnat du monde ?

SG : Ça me rapproche de très prés du Japon. En fait une victoire significative me mènerait au pays du soleil levant. Vraisemblablement contre des adversaires tels que le champion de la WBC des Coqs, Shinsuke Yamanaka et les frères Kameda, Tomoki et Koki tout deux champions du monde, l’un de la WBO et l’autre de la WBC. Ils règnent sur cette catégorie et jouissent d’une énorme popularité dans leur pays. Koki Kameda veut retrouver de l’activité et cherche un bon adversaire. Koki a trois décisions partagées dans ses quatre dernières défenses de son titre de la WBA. Cet adversaire serait bien moi si je gagne de façon spectaculaire. Les démarchent seraient facile pour que je puisse être classé Coqs une fois la victoire acquise. Mais je me dois de l’emporter avant tout. Je veux devenir champion et Tyson Cave est sur ma route. Je ne ferais pas l’erreur de le sous-estimer.

TMF : Aurais-tu une objection de te battre au Japon ?

SG : Absolument pas. En fait, c’est ce que je veux. Si tout se déroule selon le plan, je pourrais même boxer là-bas plus souvent. La boxe est très populaire au Japon. Pour cela, il faut que je l’emporte contre Cave, un knockout serait idéal et même nécessaire. À regret, j’ai laissé mon sort entre les mains des juges contre Steve Molitor et Javier Franco. J’aurais dû être déclaré vainqueur dans les deux cas. Victime de plusieurs injustices, le légendaire Marvin Hagler a toujours affirmé qu’il ne faut jamais laisser les juges te dépouiller d’une victoire méritée.