les jeux sont faits, rien ne va plus!

Oscar Rivas l'emporte par knock-out technique à 3:00 du deuxième round

Oscar Rivas l’emporte par knock-out technique à 3:00 du deuxième round

Par Jeff Emond Jeffrey

Mardi, 23 septembre 2014. La boxe est de retour au casino de Montréal en présentant la collision entre Eric ”’Boom ”Barrak et Oscar ”Kaboom ” Rivas. Afin de permettre au noble art d’atteindre de nouveaux sommets, GYM, Interbox et Eye of the Tiger Management joignent leurs forces pour vous présenter la nouvelle génération des guerriers du Québec. Bogdan Dinu, Jean Michel Poulin, David Théroux et Francesco Cotroni sont en vedette pour marquer cette grande semaine de boxe.

Oscar Rivas vs Eric Barrak

C’est chez les poids Lourds que l’attraction principale se déroulait. Eric Barrak ( 8-1-0, 7 ko’s ) était en mission dans le but d’effacer sa défaite contre Didier Bence de la mémoire collective. Pour se faire, il devait terrasser Oscar ”Kaboom” Rivas ( 14-0-0, 9 ko’s ), une étoile montante de le division reine.

Barrak n’arrive pas à trouver la distance avec son jab durant le premier round, ce qui n’est pas le cas pour Rivas. En effet, Kaboom touche avec intensité son rival et l’envoie au plancher grâce à une solide main droite arrière.

À la deuxième reprise, le jab répétitif de Rivas lui permet de préparer de nombreux assauts qui submergent Barrak. Une seconde chute au plancher survient suite à une main droite. Quelques instants plus tard, Rivas en profite pour terminer Eric avec une pluie de coups. Barrak tombe pour une deuxième fois dans le round. Cette fois, Eric n’arrivera pas à se relever.

Oscar Rivas l’emporte par knock-out technique à 3:00 du deuxième round. Il demeure invaincu et impressionne une fois de plus. Malheureusement pour Barrak, il n’a jamais pu lancer sa fameuse main droite afin de faire une différence et ne semble pas appartenir à la même classe que Rivas.


Poulin (à dr.) du se contenter d’un verdict nulle de 39-37, 38-38 et 38

Poulin (à dr.) du se contenter d’un verdict nulle de 39-37, 38-38 et 38

Jean-Michel Poulin vs Michel Tsalla

Chez les Super Moyens, le gaucher Jean-Michel Poulin débutait officiellement sa carrière professionnelle contre Michel Tsalla ( 1-8-1 ) . Durant les deux premiers rounds, Poulin dictait l’action avec sa main arrière qu’il lançait à profusion.

Les choses se compliquèrent quelque peu pour Poulin lors de la troisième reprise. Alors qu’il ralentit, Tsalla en profita pour l’atteindre et prendre par le fait même le rôle de agresseur.

Nous avons eu le droit à des échanges intéressants lors du dernier round du combat. Tsalla atteint solidement Poulin avec sa gauche et sa droite, tandis que Poulin frappa son adversaire à coups de mains arrières gauche, mais aussi de crochet de la main avant. Visiblement fatigué, le champion canadien amateur 2013 n’a pu reprendre le contrôle du combat.

À son premier combat chez les pros, Poulin du se contenter d’un verdict nulle de 39-37, 38-38 et 38.

Théroux détruit son adversaire avec un cinglant crochet de gauche

Théroux détruit son adversaire avec un cinglant crochet de gauche

David Théroux vs Vango Tsirimokos

C’est devant plusieurs de ses supporteurs que la jeune sensation de Sorel-Tracy, David Théroux ( 2-0-0, 1 ko ) disposa de Vango Tsirimokos ( 6-8-0, 1 ko ).

Théroux détruit son adversaire avec un cinglant crochet de gauche à 1:21 secondes du second round. La foule a grandement appréciée ce knock-out spectaculaire. Le champion canadien 2011 fut tout simplement sublime.

Francesco Cotroni l'emporte par décision majoritaire

Francesco Cotroni l’emporte par décision majoritaire

Francesco Cotroni vs Steve Lantagne

Dans la catégorie des Super Mi-Moyens, Francesco Cotroni ( 7-3-1, 4 ko’s ) de Mascouche se mesura contre le gaucher Steve Lantagne ( 1-3-1 ) de l’Épiphanie.

Début de combat féroce entre les deux boxeurs. Nous assistons à un combat au corps-à-corps avec des échanges brutales en crochets de part et d’autre. Cotroni semble se fatigué avant Lantagne lors du cinquième round. Heureusement pour lui, il perd accidentellement son protecteur buccal, ce qui lui permet de reprendre de l’énergie et de revenir rapidement à l’attaque.

Il est difficile d’affirmer qui a vraiment dominer dans ce combat. Cependant, Cotroni s’est montré plus actif dans le dernier round, lui donnant sans doute l’avantage sur la carte des juges à ce moment.

Francesco Cotroni l’emporte par décision majoritaire de 59-55, 58-56 et 58-58 dans un excellent combat pour la foule présente ce soir.

Bogdan Dinu remporte sa onzième victoire à 2:04 secondes du deuxième round

Bogdan Dinu remporte sa onzième victoire à 2:04 secondes du deuxième round

Bogdan Dinu vs Kerston Manswell

Chez les poids Lourds, le géant de Bucharest, Roumanie, Bogdan Dinu ( 10-0-0, 6 ko’s ) fit face à Kerston Manswell ( 24-9-0, 18 ko’s ) un redoutable cogneur.

Dinu ne perd pas de temps et envoie Manswell au tapis à cinq reprises. Les deux premières chutes ont eu lieu au premier round.

Ensuite, Dinu fut impitoyable. Il détruit son adversaire en l’envoyant au sol à trois autres reprises, provoquant ainsi l’arrêt automatique du combat.

Dinu remporte sa onzième victoire à 2:04 secondes du deuxième round. Il demeure invaincu et cherchera à nouveau d’impressionner les fans de boxe du Québec.

Will Madera n'eut aucun mal à vaincre Smith par décision unanime des juges de 40-36, 40-36 et 39-37 et obtenir du même coup sa quatrième victoire

Will Madera n’eut aucun mal à vaincre Smith par décision unanime des juges de 40-36, 40-36 et 39-37 et obtenir du même coup sa quatrième victoire

Will Madera vs Wayne Smith

Dans la division des Super Légers, Will Madera ( 3-0-0, 2 ko’s ) d’Albany, New York, USA souhaitait démontrer l’étendue de ses talents contre Wayne Smith ( 0-2-1 ) du Labrador, Terre-Neuve, Canada.

L’américain n’eut aucun mal à vaincre Smith par décision unanime des juges de 40-36, 40-36 et 39-37 et obtenir du même coup sa quatrième victoire