Le rêve américain

Deontay Wilder, nouveau champion WBC des Lours  crédit : Showtime

Deontay Wilder, nouveau champion WBC des Lours crédit : Showtime

Par Jeff Emond Jeffrey

Si plusieurs fans d’ici regardaient le combat entre le champion, Bermane Stiverne et Deontay Wilder sur les ondes de TVA Sports. C’est les yeux d’une nation toute entière qui s’étaient tournés vers Las Vegas, le centre de l’univers de la boxe. Effectivement, les Américains attendaient leur sauveur depuis Shannon Briggs en 2007 et ce héro se nomme Deontay Wilder ( 33-0-0, 32 ko’s ) , nouveau champion du monde des poids Lourds de la WBC. Il soutire le titre à Bermane Stiverne ( 24-2-1, 21 ko’s ) par décision unanime de 118-109, 119-108 et 120-107.

Wilder dominant

C’est la promesse qu’il fit à sa fille Naieya atteint de Spina bifida lorsqu’elle avait 1 an qui motiva Deontay à se sortir de la pauvreté pour devenir champion du monde, c’est ce qu’on appelle le rêve américain.

Tout au long du combat, ce géant utilise sa longue portée afin de tenir Stiverne à distance. L’aspirant arriva à déstabiliser le champion avec de solides mains droite. Jamais Stiverne ne réussit à s’imposer ou ébranler Wilder. Bermane n’a pu passer sous le jab de l’Américain afin de travailler efficacement en combinaisons.

Les mouvements limités du haut du corps et de la tête de Stiverne permirent au Bronze Bomber d’atteindre son rival avec consistance et puissance. C’est à la fin de la deuxième reprise que Bermane visita le plancher suite à une cinglante droite de Wilder. Heureusement pour lui, l’arbitre Tony Weeks avait jugé le round terminé.

Les conseils de Wladimir Klitschko ont visiblement profité à l’aspirant américain durant cet affrontement. Par moment, la ressemblance du jab et de la main arrière droite ressembla étonnamment au style du champion unifié de la division reine.

Stiverne coriace

Néanmoins, Bermane Stiverne prouva deux choses : la solidité de son menton et sa résilience. À aucun moment le Québecois d’origine haïtienne ne s’avoua vaincu. Il poursuivit sa proie sans toutefois l’atteindre suffisamment pour prendre le contrôle du duel. Passé le milieu de l’affrontement, Le champion défendant espérait que son aspirant se fatigue au point de ralentirent ses attaques à longues portées. Trop peu, trop tard.

Tout n’est pas fini pour que ce guerrier que l’on surnomme ”B-Ware. À ce jour, il demeure le seul homme à résister à la force titanesque que possède le nouveau champion. Lui-même un redoutable cogneur, Stiverne se distingua par son courage digne d’un lion. Il reviendra plus fort.

Deontay Wilder est désormais le nouveau héro américain. Il réussit à prouver qu’il pouvait boxer durant douze assauts et rester dominant par le fait même, jamais il ne tomba dans le désir de terminer son adversaire rapidement. Cependant, remporter un titre est une chose, le défendre, une toute autre histoire. Mise à part Vitali et Wladimir Klitschko, nul autre boxeur arriva à stabiliser la division des Lourds, arrivera-t-il à le faire? Suite à cette impressionnante performance de la part de Wilder, nous sommes en droit de nous poser deux autres questions :

Peut-il triompher contre le champion de la WBO,WBA et IBF, Wladimir Klitschko?

Wilder possède-t-il un menton suffisamment solide pour cette division ?