La guerre de mots !

15 janvier 2014 - Conférence Centre Bell- Bute vs PascalEntrevue éclair avec Lucian Bute

Par Jeff Emond Jeffrey

C’est un Lucian Bute sérieux et confiant qui s’est présenté à la conférence de presse ouverte au public, en vue de son affrontement de samedi contre Jean Pascal. La détermination pouvait facilement se lire dans ses yeux. L’ancien champion du monde de la IBF des super moyens tentera de l’emporter contre le volubile Jean Pascal.

The Mainfight a eu la chance d’obtenir les dernières impressions de Bute avant le grand événement de samedi.

The Main Fight : Bonjour Lucian ! Comment te sens-tu ?

Lucian Bute : Je vais vraiment bien et je suis très confiant.

TMF : Jean Pascal a mentionné un peu plus tôt que tu lui avais manqué de respect. Quelle est ta réaction à cette remarque ?

LB : Je n’entre pas dans ce genre de jeu, mais c’est vrai qu’il parle beaucoup. J’espère aussi qu’il donnera tout ce qu’il a samedi car je veux un combat excitant pour les fans. Il est comme ça, je le respecte et au-delà de toutes ses déclarations que je n’ai pas suivies, Jean est un guerrier et un ancien champion du monde. Donc, il faut le respecter et le laisser aller dans sa façon de faire des déclarations.

TMF : Pascal t’a invité à lui faire face. Pourquoi ne pas avoir acquiescé à sa demande ?

LB : C’est de la provocation et je ne vais pas entrer dans son jeu. Il n’aura pas à me chercher dans le ring, je vais être en face de lui.

TMF : Beaucoup de gens s’inquiètent de ton état psychologique après ton affrontement avec Carl Froch. Es-tu vraiment rétabli mentalement de ce revers ?

LB : Absolument! Cela a pris le temps qu’il fallait. Je pense quelque fois que le combat de Grachev est arrivé trop vite.

TMF : Tu as mentionné que Carl Froch fût ton plus redoutable adversaire. Considérant que Pascal livra une rude bataille au Cobra pendant douze rounds et que tu en as fais que cinq avec lui, penses-tu qu’il est plus près de Froch en terme de talent et de durabilité que tu l’as été dans le passé ?

LB : Ce fût une mauvaise soirée pour moi. Je n’étais pas moi-même cette soirée là. En effet, je crois que Pascal est très solide et dangereux, il appartient à l’élite et n’a pas eu de succès pour rien. Je vais faire mieux qu’il a fait contre Froch. Je dois être au meilleur de toute ma carrière pour battre un Pascal aussi motivé.

TMF : Dans l’ensemble de ta carrière, la contre-attaque fut la stratégie que tu privilégias, comment va-tu aborder Jean dans le ring ? En contre-attaquant ou avec une toute nouvelle approche ?

LB : Je ne peux révéler tous mes secrets vous savez bien. Mais effectivement, il y aura des modifications dans ma façon de l’attaquer, par exemple, le tenir à distance et l’amener dans les derniers rounds. Tout sera clair samedi et je n’envisage pas de décevoir personne.

Entrevue éclair avec Jean Pascal

TheMainFight : Bonjour Jean ! Comment te sens-tu ?

Jean Pascal : Je suis à 100 % de ma forme et même plus!

TMF : Une question plus plaisante pour commencer. Les gens ont pu t’apercevoir dans la nouvelle série québécoise ‘’Les Jeunes Loups ‘’. À part de redevenir champion du monde, souhaites-tu également devenir acteur?

JP : Pourquoi pas ? Je peux faire les deux! Mais c’est certain que c’est l’avenir qui nous le dira. J’ai déjà eu un petit rôle d’un champion du monde américain en 2006 dans la série « le 7e round ». J’étais au début de ma carrière de boxe et j’étudiais pour devenir policier, alors quand j’ai joué ce rôle, je n’étais pas dépaysé.

TMF : Tu as invité Bute à te faire face en plus de défier les gens de trouver un seul propos irrespectueux de ta part envers ton adversaire pour la somme de 1,000 $. Est-ce une surprise pour toi qu’il n’ait pas accepté ?

JP : Je crois qu’il a peur. Bute affirme que je n’entre pas dans sa tête, mais je ne crois pas du tout cela. Il envoie Stéphane Larouche rapporter ses commentaires sur moi et il lui a même dit qu’il va me fermer la gueule. Je n’ai jamais manqué de respect envers Lucian et il va payer pour ses propos.

TMF : Crois-tu avoir gagné la guerre psychologique ?

JP : Certainement! Il ne veut pas que ça paraisse, mais je sais qu’il pense à ce que je dis et non ce qu’il devrait faire pour me battre. Je trouve ça plate que certaines personnes ne voient pas que j’essaie de lui rentrer dans la tête et non de l’insulter. Il y a aussi les faits qui ne mentent pas. J’ai affronté Bernard Hopkins deux fois, Adrian Diaconu deux fois aussi, Carl Froch durant douze rounds, alors qu’il s’est fait massacrer, sans oublier que j’ai battu Chad Dawson. J’ai affronté l’élite de la boxe!

TMF : Ne penses-tu pas que c’est exagéré de dire que de fermer la gueule de quelqu’un représente un manque de respect dans le monde de la boxe ?

JP : Peut être qu’il n’a pas choisi le bon mot pour s’exprimer, mais j’ai tout de même été secoué de cette déclaration. Nous verrons samedi.

TMF : En quoi la présence du légendaire Roy Jones Jr dans ton coin fera une différence pour toi ?

JP : Ce sera très motivant d’avoir mon idole à mes côtés. Je ne veux pas décevoir mon héros et ça n’arrivera pas. Roy Jones Jr a affronté plusieurs gauchers dont Antonio Tarver et Reggie Johnson. Ses conseils en dehors et dans le ring m’ont été très précieux.

TMF : Lucian Bute s’attend certainement à ce que tu t’inspires de la stratégie de Carl Froch, c’est-à-dire une attaque furieuse dès le son de la cloche pour tester sa mâchoire. Est-ce que c’est ton intention?

JP : Je veux prendre mon temps car Bute est un boxeur très technique et sournois. Je crois en effet qu’il s’attend à ce que j’essaie de l’ébranler tôt dans le combat et qu’il a planifié ce combat en conséquence, mais je ne vais pas entrer dans ce piège. Je vais boxer avec lui et exploser dans les moments opportuns. Je ne veux pas trop en dire, vous verrez samedi.