La boxe en semaine; Steven Butler, une étincelle pour notre boxe

Steven ''Bang Bang'' Butler

Steven ”Bang Bang” Butler

Par Jeff Jeffrey

C’est en février 2015 que je mentionnais la lente, mais inévitable chute de la boxe québécoise. En perdant le contrôle de nos promotions par l’entremise d’Al Haymon, il fut difficile pour Interbox et GYM de promouvoir adéquatement les athlètes tels qu’Adonis Stevenson et Lucian Bute, pour ne nommer que ceux là. Mais qui dit chute ne veut pas nécessairement dire la fin de l’intérêt du noble art chez nos partisans, car tout peut reprendre vie, il ne faut qu’une étincelle. Le combat Steven Butler ( 18-0-1, 15 ko’s ) contre Brandon Cook ( 17-0-0, 10 ko’s ) pourrait bien représenter un nouveau départ pour notre boxe.

Alors que la page se tournera sous peu sur les carrières de Jean Pascal, Adonis Stevenson et Lucian Bute, le gala mettant en vedette Bang Bang Butler et d’autres vedettes montantes tels qu’Yves Ulysse, David Théroux, Mathieu Germain et Batyr Jukembaev pourrait représenter la renaissance de la boxe d’ici. Il ne s’agit qu’une étincelle ranime la flamme de ce merveilleux sport.

En 1998, les Québécois se sont rangés derrière Stéphane Ouellet alors que les anglophones de cette province appuyaient Davey Hilton Jr en grand nombre dans un affrontement épique qui sortit la boxe de l’ombre. Étant une discipline de combat fortement ethnocentrique, rien ne suscite plus l’intérêt des fans qu’un duel opposant une communauté à une autre, dans ce cas bien précis, la rivalité franco-ontarienne.

Avec le Québec derrière lui, Steven Butler pourrait bien enflammer à nouveau la passion de la boxe avec une victoire significative et excitante contre l’homme d’acier d’Ajax, Ontario, Brandon Cook. Ce dernier représente aisément le plus grand défi de la carrière de Butler. En effet, Cook détient des victoires sur Françis Lafrenière et Fitz Vanderpool pour le titre canadien des Super Mi-Moyens. Ce sera une bataille entre deux jeunes lions invaincus, mais un seul peut l’emporter.