« Je suis de retour avec Marc Ramsay » – Kevin Bizier

Kevin Bizier

Kevin Bizier

Entrevue avec Kevin Bizier

Par Jeff Emond Jeffrey

Les récents mois n’ont pas été faciles pour la jeune sensation de Saint-Émile. En effet, suite à un verdict serré avec Jo Jo Dan et un combat plus difficile que prévu face à Fouad El Massoudi, Kevin Bizier ( 24-2-0, 16 ko’s ) dû faire des changements pour favoriser l’avancement de sa carrière. Il retourna récemment sous la gouverne du réputé entraîneur Marc Ramsay afin de poursuivre sa quête ultime de devenir champion du monde. Bizier possède certainement le talent pour y arriver. Toutefois, le dangereux Fréderick Lawson ( 24-0-0, 20 ko’s ) se trouve sur la route de Kevin pour le mois d’octobre.

The Main Fight eut l’opportunité de discuter avec Bizier au sujet de son retour avec Ramsay, son prochain combat contre Lawson et la situation Diego Gabriel Chavez.

Jeff Emond Jeffrey : Il n’y a pas si longtemps que tu es de retour avec Marc Ramsay. Que sait-il passé avec Samuel Décarie-Drolet?

Kevin Bizier :
Il a obtenu un poste chez GYM, donc il est déménagé à Montréal. Mais c’est un mal pour un bien, car je suis de retour avec Marc Ramsay.

JEJ : Il t’arriva parfois de perdre le contrôle de tes émotions lors de certains combats alors que tu avais les choses en mains, notamment contre Jo Jo Dan. Si Marc parvint à gérer les émotions de David Lemieux, crois-tu qu’il peut faire de même pour toi?

KB : Certainement! Marc est plus stricte et expérimenté. Ses accomplissements sont nombreux dans les duels d’envergures. Ce n’est pas un ami durant le combat, mais un entraîneur capable de te réveiller et t’ajuster au bon moment, comme il l’avait fait lors de mon duel contre Lanardo Tyner . Je ne veux pas répéter les erreurs que j’ai commises avant. Il va m’offrir des camps d’entraînements plus structurés pour atteindre un second niveau. Je veux m’inspirer du temps où je complétais des séances de sparring avec Miguel Angel Cotto.

JEJ : Quelles sont tes impressions sur le résultat du combat entre Kell Brook et Jo Jo Dan?

KB : Brook est vraiment un excellent boxeur, meilleur que beaucoup le réalisent. Dan s’est fait attraper par de bonnes mains droites et on lui avait déjà servi un avertissement pour avoir retenu au premier round. J’étais surpris que Jo Jo fut dominé de cette façon.

JEJ : Les rumeurs veulent que tu affrontes Diego Gabriel Chavez pour ton prochain combat. Quand est-il de ce dossier?

KB : On m’a dit qu’il affronterait Kell Brook avant. De mon côté, je vais affronter Frédérick Lawson, un solide cogneur du Ghana au début octobre à Montréal. Il me faut bien performer contre Lawson si je veux me retrouver aspirant numéro un au titre de l’IBF de Brook. Je suis confiant que tout va aller à merveille afin que je saute dans le ring contre le gagnant du duel Brook-Chavez.

JEJ : Que penses-tu de ta dernière sortie face à Fouad El Massoudi en avril?

KB : Je vais être honnête, c’est une contre-performance en ce qui me concerne, même si j’ai gagné. Je garantis à tous que je vais faire beaucoup mieux à mon prochain duel. Massoudi était un adversaire de remplacement de dernière minute. Je n’avais pas eu le temps de visionner aucun de ses combats. Il bougeait constamment et rentrait à l’intérieur avec sa tête. À ce moment, la frustration prit le dessus et je suis entré dans une guerre inutile, alors que j’aurais dû seulement le boxer. Je dois tout de même avouer que Massoudi est solide et ne reflète en rien la fiche qu’il possède. Je l’ai atteint brutalement plusieurs fois, mais il encaissait bien. Échanger quelques coups avec Sébastien Bouchard à l’entraînement m’a vraiment aidé face à un pugiliste aussi agressif.