Insuffisant pour impressionner Kovalev?

Jean Pascal face à Sergey Kovalev en mars

Jean Pascal face à Sergey Kovalev en mars

Par Jeff Emond Jeffrey

Samedi dernier sur HBO, Jean Pascal ( 30-3-1, 17 ko’s ) avait la chance de briller à Las Vegas, le rêve de tous les boxeurs. Ce ne fut malheureusement pas le cas, l’ancien champion des Mi-Lourds de la WBC sorti du ring sous les hués de la foule et avec une décision unanime douteuse en sa faveur. Ce combat visait à mettre en place un second affrontement avec le roi de la division Sergey Kovalev. Pour se faire, Pascal se devait d’impressionner contre Yunieski Gonzalez ( 16-1-0, 12 ko’s ). En ce sens, Pascal échoua et perdit l’occasion de justifier une revanche contre le Krusher


Yunieski Gonzalez

Peu de gens avaient entendu parler du boxeur cubain au style offensif. Cet adversaire avait été sélectionner afin de permettre à Jean de démontrer l’étendu de son arsenal au public américain. Il devait être talentueux, mais pas suffisamment pour surprendre l’ancien monarque des Mi-Lourds. En effet, les deux derniers adversaires du Cubain étaient Brad Austin ( 10-18-0, 7 ko’s ) et Edgar Perez ( 6-15-0, 3 ko’s ), rien pour inquiéter un boxeur aguerri comme Pascal. De plus, la seule victoire notable de Gonzalez fut contre Emiliano Cayateno ( 23-8-0, 14 ko’s), un pugiliste plutôt moyen. Ce même Cayateno qui s’inclina en un round face à Eleider Alvarez lors de sa visite à Montréal en 2011.

Le combat

Gonzalez se montra agressif et insistant durant la majorité du duel, tout en contrôlant le centre du ring. Il arriva même à ébranler Pascal au round d’ouverture et au neuvième. L’ancien champion de la WBC dû boxer le long des câbles de nombreuses fois, arrivant tant bien que mal à esquiver les assauts répétés de son rival et prouva une fois de plus sa capacité d’absorber de violentes séquences. Par moment, Pascal contre-attaquait efficacement avec des droites au-dessus du jab du Cubain, mais n’arrivait pas à prendre le contrôle du combat. Normalement, c’est Pascal qui surprend ses adversaires par sa vitesse et son style peu orthodoxe, surtout en début de combat. La décision unanime fut accueillie sous une pluie de huées à Las Vegas. Jean aurait-il sous-estimé Gonzalez? Aurait-il favorisé un peu trop sa défensive dans ce duel depuis l’ajout à son équipe de l’ancien champion des Lourds Chris Byrd qui excellait par ce style? Possible, car plusieurs experts affirment que Jean n’aurait pas dû obtenir cette victoire, malgré l’opinion des juges. Mais tous s’entendent pour dire que Pascal peut certainement faire mieux.

Les conséquences

La performance peu inspirante de Jean n’arrivera pas à convaincre HBO de promouvoir une revanche contre Sergey Kovalev. D’autant plus que le titan russe et Kathy Duva se sont déjà tournés vers Artur Beterbiev, le Rocket Russe et grand rival de Kovalev chez les amateurs. Pour Jean, il devra retourner à la planche à dessin et remonter dans le ring le plus vite possible afin d’effacer cette controverse. Une revanche contre Gonzalez de préférence.