Ghislain Maduma : un nom à retenir

Ghislain Maduma. Photo : Vincent Ethier

Ghislain Maduma. Photo : Vincent Ethier

C’est le vendredi 6 septembre que se déroulait la 6e éditionde la série Fight Club présentée par la firme de promotionEye of the Tiger Management. Présenté au Hilton du Casino Lac-Leamy, l’événement a rassemblé plus de 1000 personnes. La tête d’affiche Ghislain Maduma (14-0-0)tentait pour l’occasion de défendre sa couronne dechampion continental des Amériques de la WBC, en plus de mettre la main sur le titre NABA. Confronté à FerminDe Los Santos (24-13-2), il y est parvenu au terme des douze rounds réglementaires. Maduma a dominé le duel, tant par sa vitesse que par sa qualité d’exécution.

Résultat moins heureux pour le super-plume Baha Laham (12-0-1), qui a dû se contenter d’un verdict nul face auMexicain Mario Perez (14-5-2). Andrew Gardiner (9-0-0)n’a laissé aucun doute dans l’esprit des juges, qui n’ont d’ailleurs pas eu à se prononcer. Brisant son adversaire, lepolonais Michal Nieroda (11-5-0), il a obtenu le K.-O. à1:49 du 3e round. Schiller Hyppolite (7-1-0) a également engrangé une autre victoire, l’emportant sur Jaudiel Zepeda(12-8-1) par T.K.-O. à 2 :08 du 3e round. Pour sa part, le prospect Mian Hussain (6-0-0) a été brillant face au vétéranboxeur Italien Giuseppe Lauri (53-13-0), remportant la rencontre par décision unanime des juges.

En préliminaire, le Torontois Ibrahim Kamal (8-1-0) aconnu les affres de la défaite. Après avoir ébranlé le Français Sébastien Benito (11-7-0), celui-ci lui a rendu la pareille à la quatrième reprise. Revenu au combat, Kamal a de nouveau chuté, menant l’arbitre Steve St-Germain à mettre un terme aux hostilités. Sébastien Benito aenregistré la victoire par T.K.-O. à 2:03 du 4e round. Pour sa part, le Gatinois Pascal Villeneuve (3-0-0) n’a pas fait dans la demi-mesure. Face à Éric Roy (6-4-0) du Nouveau-Brunswick, il s’est montré intraitable, le faisant chuter au second round, puis au troisième. Le combat s’est terminé par T.K.-O. à 1 :17 du 3e round.  Michael Gadbois (9-0-2)cachait mal sa colère à l’issue de son combat. Opposé aumexicain Edgar Torres (5-6-1), il a vu les juges décerner un verdict nul majoritaire. Verdict nul également pour leMontréalais Chris Plaitis (4-0-1), qui était opposé auMexicain Saul Mendoza (9-7-1).

Chez les lourds, l’Américain Zack Bunce (2-0-0) n’est pas parvenu malgré tous ses efforts, à stopper son adversaire,devant Imantas Davidaitis (1-3-0). Il a tout de même obtenu la victoire par décision unanime. Finalement en lever de rideau, le lourd-léger d’Ottawa Samer Barakat (1-0-0) a passé le K.-O. à 1:54 du premier round à son rival, Denis Martin (2-3-0) du Nouveau-Brunswick.