Dans l’œil de la tempête

Eleider Alvarez est en mission. Photo: Vincent Ethier/TheMainFight

Eleider Alvarez est en mission. Photo: Vincent Ethier/TheMainFight

Entrevue avec Eleider Alvarez

Par Jeff Emond Jeffrey

Plus que quelques heures avant que la tempête ravage Chicago, la ville des vents. En effet, Eleider ”Storm ” Alvarez ( 16-0-0, 9 ko’s ) affrontera un défi de taille en échangeant coup pour coup ce vendredi 12 juin contre l’Ukrainien Anatoliy Dudchenko ( 19-3-0, 13 ko’s ), un dangereux cogneur. Après son éclatante victoire face à Ryno Liebenberg à Monaco, Les fans attendent la suite avec impatience concernant ce talentueux Colombien trop souvent oublié parmi les Mi-Lourds, la division de l’heure dans le monde de la boxe.

The Main Fight eut l’opportunité de s’entretenir avec Eleider Alvarez en vue de son combat contre Anatoliy Dudchenko.

Jeff Emond Jeffrey : Bonjour Eleider! Comment va ta blessure au coude gauche?

Eleider Alvarez :
Je suis à 100% maintenant. Tout va bien et je suis prêt pour Dudchenko. Mon jab ne fonctionnait pas à la perfection contre Edison Miranda, Andrew Gardiner et même contre Alexander Johnson.

JEJ : En effet. Que peux-tu nous dire de ta performance contre Ryno Liebenberg?

EA : Je suis fière de ma performance, surtout au niveau du jab. De plus, les fans de boxe d’ici on pu me voir à la télévision, donc je suis vraiment content. Liebenberg est parmi les meilleurs de ma division, ce qui fait que cette victoire m’aide à progresser vers un combat de championnat.

JEJ : Quels sont tes impressions sur ton prochain combat de vendredi?

EA : Dudchenko cogne solidement, ça fiche parle d’elle-même. C’est pour cette raison que j’ai effectué mes sessions de sparring avec Ismaël Sillakh, un boxeur supérieur à mon adversaire à mon avis. Mon entraînement avec Sillakh fut difficile, mais à la fois gratifiant. Je vois cela positivement, car en ayant le dessus sur Ismaël lors de ma préparation, je suis vraiment confiant pour mon duel de vendredi. Il existe beaucoup d’avantages de travailler avec Al Haymon. L’un d’eux est la possibilité d’obtenir les meilleurs partenaires d’entraînements de la planète.

JEJ : Cependant, ton entraîneur Marc Ramsay s’occupe également d’Artur Beterbiev et GYM gère aussi la promotion des combats d’Adonis Stevenson, de même que les tiens. Est-ce que cette situation t’empêche d’obtenir les affrontements souhaités pour ta carrière? Un duel pour le titre face à Stevenson par exemple.

EA : Je pense que cette situation n’est pas si importante pour Haymon. Je crois fermement à la possibilité d’obtenir des combats contre Artur et Adonis. Pour être franc, monter dans le ring contre Stevenson serait plus simple que l’opportunité de me mesurer à Beterbiev, étant donné que nous avons le même entraîneur. Ce n’est pas possible maintenant, mais dans un futur proche, ça le sera et ce serait grandiose pour les fans d’ici de regarder un duel Alvarez-Stevenson. Je me dois d’écraser Dudchenko avant tout.