Dans le ring avec Custio Clayton

Custio Clayton

Custio Clayton

Entrevue avec Custio Clayton

Par Jeff Emond Jeffrey

GYM renforce une fois de plus ses rangs en présentant aux fans leur nouvelle recrue, Custio Clayton. Déjà comparé à Timothy Bradley par Marc Ramsay et Bernard Barré pour son style et sa fougue, ce natif de Dartmouth, Nouvelle-Écosse s’inspire d’Artur Beterbiev pour atteindre les sommets. Six fois champions amateurs du Canada et participant aux jeux olympiques de Londres en 2012, Clayton souhaite ardemment inscrire son nom dans l’histoire de la boxe d’ici…et même au-delà .

The Main Fight eut l’opportunité de discuter avec ce sympathique boxeur qui fera ses débuts professionnels à Québec le 19 décembre en sous-carte d’Adonis Stevenson et Dmitry Sukhotsky.


Jeff Emond Jeffrey :
Bonjour Custio! Les fans de boxe aimeraient bien en savoir plus sur toi.

Custio Clayton : Et bien, j’ai 27 ans et je suis de Dartmouth, Nouvelle-Écosse. Je suis père de deux enfants, une fille de 9 ans et un garçon de 4 ans. J’ai commencé à boxer à l’âge de 9 ans et j’ai remporté six championnats chez les amateurs au pays. J’ai participé aux jeux du Commonwealth et aux olympiques de 2012. J’ai été classé sixième au monde dans les rangs amateurs.

JEJ : D’où vient ton intérêt pour la boxe?

CC : Un cousin plus vieux que moi boxait déjà et m’a demandé de l’accompagner un jour au gym. Depuis ce temps, je ne n’y suis jamais reparti, si on peut dire. Je me suis vraiment découvert dans cette discipline.

JEJ : Quel style de boxeur es-tu?

CC : Un technicien je dirais. Mais j’aime également échanger avec l’adversaire. Je peux m’ajuster facilement aux styles des concurrents dépendamment des situations qui me sont présentées dans le ring.

JEJ : Qui est ton boxeur préféré?

CC : Roy Jones Jr. Pour sa vitesse et sa précision. Un véritable magicien dans le ring.

JEJ :
Te souviens-tu de ta fiche chez les amateurs?

CC : J’ai complété 105 combats avec seulement 15 ou 16 défaites si je me rappelle bien.

JEJ : La compétition t’a amené partout dans le monde. Quels endroits ton le plus marqués et pourquoi?

CC : J’ai adoré mes expériences aux jeux du Commonwealth de 2010 à New Delhi en Inde et quatre années plus tard à Glasgow en Écosse. C’était tout un accomplissement pour moi d’atteindre les Olympiques de Londres. Tous ces combats m’ont réellement préparé à effectuer mes débuts chez les professionnels.

JEJ :
Quels sont les athlètes notables que tu affrontas durant ton parcours?

CC : Steven Donnely d’Irlande du Nord, Errol Spence, un excellent gauché des États-Unis qui boxe pro aujourd’hui, de même que Oscar Molina. Je possède aussi une précieuse victoire contre Cameron Hammond d’Australie aux olympiques.

JEJ :
Quel est le plus beau souvenir de ta carrière chez les amateurs?

CC : Définitivement Londres en 2012. C’est une sensation vraiment unique de se retrouver là-bas. J’en rêvais depuis longtemps et pendant quelques jours, les yeux de ta nation et du monde sont rivés sur tous les athlètes qui y performent.

JEJ : Pourquoi as-tu choisi GYM pour débuter ta carrière professionnelle?

CC : J’entendais parler de GYM et je voyais bien que c’était une organisation solide enchaînant succès après succès depuis des années. Aucun doute pour moi que Montréal était l’endroit pour atteindre les sommets. Je suis reconnaissant qu’Yvon Michel et Douggy Bernèche m’ont donné la chance d’appartenir à une bonne équipe.

Je crois sincèrement que les gens de GYM vont me permettre de remporter un championnat dans un proche avenir. Des athlètes comme Adonis Stevenson, Jean Pascal, David Lemieux et autres ont beaucoup évolué avec cette organisation. Plusieurs d’entre eux remportèrent des titres majeurs.

JEJ : Dans quelle division aurons-nous la chance de te voir compétionner?

CC : Entre les Mi-Moyens ou les Super Mi-Moyens, je n’en suis encore certain. Je veux progresser rapidement aussi pour obtenir la chance pour un titre dans les deux prochaines années. Donc, 2015 sera une année très active pour moi. Je serais de la carte du gala du 19 décembre de Stevenson contre Sukhotsky.

JEJ : Qui fera partie de ton équipe?

CC : Daniel Trépanier et Eric Bélanger.

JEJ : Merci énormément Custio et bonne chance!

CC : Ce fut avec plaisir et merci!