Category Archives: Interbox

Pascal vs Kovalev II : Cette fois c’est personnel

Sergey Kovalev et Jean Pascal ( photo crédit: Bob Lévesque, Photozone )

Sergey Kovalev et Jean Pascal ( photo crédit: Bob Lévesque, Photozone )

Entrevues avec Sergey Kovalev et Jean Pascal

Par Jeff Emond Jeffrey

La tension était palpable lors de la conférence de presse entourant le second volet entre Jean Pascal ( 30-3-1, 17 ko’s ) et le champion unifié Sergey Kovalev ( 28-0-1, 25 ko’s ). En effet. Les accusations de racisme de la part de Pascal à l’endroit de Kovalev ont évidemment irritées ”Krusher”. Jean avait bien entendu pour référence la photo de singe que Sergey avait mise en ligne en 2014 pour désigner Adonis Stevenson. Ça promet pour le 30 janvier, Pascal affirme détenir la recette pour vaincre ce boxeur visiblement invincible.

The Main Fight eut l’opportunité de s’entretenir avec les deux pugilistes ce matin.

Courage et hésitation pour Bute

lucian-bute-vs-james-degale-duminic-ora-5-00-pugilistul-rom-n-poate-redeveni-campion-mondial-1Par Jeff Emond Jeffrey

Devant une foule survoltée du tout nouveau Centre Vidéotron de Québec, Lucian Bute ( 32-2-0, 25 ko’s ) tentait de reconquérir le titre de l’IBF des Super Moyens qui autrefois lui avait appartenu. Cependant, le champion en titre et médaillé d’or olympique James DeGale ( 21-1-0, 14 ko’s ).

Bute a démontré beaucoup de courage durant ce duel de championnat. Toutefois, son hésitation et son manque de combinaisons lui a coûté cette dernière chance au titre…probablement. En revanche, il est important de souligner son courage. Même si il a été inefficace en attaque par manque de précision et hésitation, Lucian est toujours allé de l’avant avec la dignité et la prestance d’un champion.

« Bute peut l’emporter, mais…» – Éric Lucas

gala de boxe - Ramon Pedro Moyano VS ƒric Lucas

gala de boxe – Ramon Pedro Moyano VS ƒric Lucas

Entrevue avec Éric Lucas

Par Jeff Emond Jeffrey

De toute évidence, les gens se sont ennuyés d’un des acteurs principaux du succès que connaît la boxe au Québec de nos jours. C’est en 2001 que Éric Lucas est devenu champion, suite à la disgrâce de Davey Hilton Jr. Il était loin de se douter qu’il remporterait le titre de la WBC des super-moyens de boxe. Cela allait créer une onde de choc inspirante pour toute une génération de pugilistes.

Des talents comme Jean Pascal, Lucian Bute, David Lemieux, Adonis Stevenson, Kevin Bizier et bien d’autres ont pu croire que devenir champion et faire partie de l’élite mondiale était réalisable. Le Québec brille comme jamais dans l’univers de la boxe, en grande partie dû au succès, au courage et l’humilité d’un grand homme, Éric Lucas.

The Main Fight eut l’opportunité de s’entretenir avec un homme fier, simple et sympathique à la fois. Éric nous parle de son retour dans la famille d’Interbox, ses projets futurs et les chances de Lucian Bute face à James DeGale.

Champion à nouveau ?

Lucian Bute ( 32-2-0, 25 ko's )

Lucian Bute ( 32-2-0, 25 ko’s )

Par Jeff Emond Jeffrey

Âgé de 35 ans et peu actif dans les quatre dernières années ( 4 combats seulement contre Carl Froch, Denis Grachev , Jean Pascal et Andrea Di Luisa ), Lucian Bute ( 32-2-0, 25 ko’s ) affrontera l’homme qui détient son ancienne ceinture de l’IBF, James DeGale ( 21-1-0, 14 ko’s ).

Bien que la machine promotionnelle soit en marche et que ce soit une défense optionnelle pour le champion, nous sommes en droit de se demander comment Bute à mérité une chance au titre suite à ses dernières performances. Après tout, Di Luisa ne représentait pas le plus coriace défi de la carrière de Lucian, n’y l’adversaire idéal afin de le préparer à se mesurer contre un médaillé d’or olympique comme DeGale. Ce n’est pas avec la qualité du dernier rival de Bute que nous avons obtenu des réponses sur sa capacité à revenir dans un combat.

« Je veux être proche des fans » – Batyr ”777” Jukembaev

Anna Reva et Batyr Jukembaev  crédit photo : Bob Lévesque.

Anna Reva et Batyr Jukembaev
crédit photo : Bob Lévesque.

Entrevue avec Batyr Jukembaev

Par Jeff Emond Jeffrey

En vue de son premier combat dans les rangs professionnels, la nouvelle recrue d’Anna Reva, Batyr Jukembaev s’acharne à l’entraînement sous la tutelle du réputé Stéphane Larouche, l’homme derrière les succès d’Eric Lucas, Leonard Dorin, Adrian Diaconu et Lucian Bute. L’étoile du Kazakhstan fera ses débuts au Bain Mathieu samedi prochain le 19 septembre contre Noel Mejia Rincon ( 14-6-1, 10 ko’s ) , un solide cogneur de Zamora au Mexique. Fort de ses 190 victoires sur 225 combats chez les amateurs et plusieurs fois champion national de son pays, ”777”Jukembaev espère impressionner les fans de boxe de la province et au-delà.

The Main Fight eut l’opportunité de discuter avec le jeune gaucher en prévision de la première étape de sa carrière prometteuse.

Batyr Jukenbayev : La nouvelle étoile d’Anna Reva

Jeff Jeffrey, Stéphane Larouche, Batyr Jukenbayev, Anna Reva, Pierre Bouchard

Jeff Jeffrey, Stéphane Larouche, Batyr Jukenbayev, Anna Reva, Pierre Bouchard

Entrevue avec Batyr Jukenbayev

Par Jeff Emond Jeffrey

Anna Reva est de retour! En effet, l’architecte derrière les succès d’Artur Beterbiev nous révèle sa nouvelle étoile, le jeune et talentueux Batyr Jukenbayev du Kazakhstan. Depuis quelques années déjà, les anciennes républiques soviétiques envahissent la monde de la boxe avec des pugilistes possédant d’extraordinaires habiletés. Des boxeurs comme Sergey Kovalev, Vasyl Lomachenko, les frères Klitschko , Gennady Golovkin et bien d’autres. Tout juste âgé de 24 ans, Jukenbayev souhaite à son tour marquer l’histoire du noble art et c’est du Québec qu’il démarra sa quête de gloire.

The Main Fight eut l’opportunité de s’entretenir avec le boxeur gaucher Batyr Jukenbayev en compagnie de sa manager Anna Reva.

Prêt pour James DeGale ou Badou Jack ?

c417ceae-5ef8-4420-a04b-4292607c8e5d_TVASPORTS_WEBPar Jeff Emond Jeffrey

Le combat principale de la soirée se déroulait entre Lucian Bute ( 31-2-0, 34 ko’s ) et Andrea Di Luisa ( 17-2-0, 13 ko’s ). Di Luisa fut choisi comme rival de Bute pour se faire détruire devant la foule du Centre Bell. Cependant, ce combat amène plus de questions que de réponses, car Di Luisa ne représente aucun danger pour Bute et ce à aucun niveau. Hésitant durant les deux premiers rounds, Lucian commence à laisser aller ses mains à la troisième reprise. Il achève le faible rival à 1:53 du quatrième assaut.

Bute est-il prêt pour James DeGale, champion de l’IBF ou Badou Jack, champion de la WBC? Bref, le message lancé reste positif avec un adversaire choisi à cet effet. Bute s’est montré plus actif durant les deux derniers rounds de cette finale.

Cependant, Bute a avoué préférer Badou Jack, le champion de la WBC comme prochain adversaire suite au combat. Ce choix est plus sensé, puisque Bute est déjà classé 9e à la WBC.

PORTRAIT D’ANDREA DI LUISA : PROCHAIN ADVERSAIRE DE LUCIAN BUTE

Andrea Di Luisa

Andrea Di Luisa

Par Martin Fournier

Près de dix-neuf mois depuis son dernier combat contre Jean Pascal, le 18 janvier 2014, Lucian Bute, ex-champion du monde IBF des super-moyens remontera dans le ring du Centre Bell samedi prochain, le 15 août, contre le détenteur du titre EBU-EU d’Europe des super-moyens, l’italien Andrea Di Luisa. Apprenons à mieux connaître son adversaire que Bute a déjà vaincu en 2002 chez les amateurs, à Napoli en Italie. Andrea Di Luisa est âgé de 33 ans, il détient une fiche de 17 victoires dont 13 obtenues par KO et 2 défaites subies par arrêt et TKO. Ses deux défaites sont survenues contre Christopher Rebrasse en novembre 2012 au 7e round, arrêt du combat par ses entraîneurs et face à Mouhamed Ali Ndiaye en novembre 2011 par TKO au 12e round. Sur l’ensemble des 88 rounds disputés en carrière jusqu’à présent, son pourcentage de KO s’établit à 68%. À noter qu’il est sur une séquence victorieuse de 4 victoires où il a vaincu à son dernier combat l’italien Roberto Cocco par TKO au 11e assaut pour être couronné champion de l’Union Européenne des super-moyens. De plus, en 2011, il a été champion WBC international silver chez les super-moyens et en 2010, champion d’Italie.

L’ombre de James DeGale

résumé de la conférence de presse de Lucian Bute

Par Jeff Emond Jeffrey

Lucian Bute ( 31-2-0, 24 ko's )

Lucian Bute ( 31-2-0, 24 ko’s )


Bien que Lucian Bute ( 31-2-0, 24 ko’s ) affirme que sa concentration demeure sur Andre Di Luisa ( 17-2-0, 13 ko’s ) , c’est en fait le nouveau champion de l’IBF James DeGale ( 21-1-0, 14 ko’s ) qui occupe ses pensées. Ce qui est normal, si l’on tient compte des circonstances. Depuis plus de trois ans que Bute tente de revenir au sommet et sans Carl Froch pour lui barrer la route, Lucian peut espérer revenir champion du monde. Parallèlement, le président d’Interbox Jean Bédard confirma lui-même lundi que Bute obtiendra un combat pour son ancien titre vraisemblablement le 31 octobre au Québec, si Bute arrive à vaincre le champion italien. Tout bien considéré, le contraire serait plus que surprenant.

Voici quelques propos de Lucian : ” Je suis en forme. Mentalement ça va très bien aussi, c’est ce qui compte le plus pour moi. J’ai hâte de revoir mes fans samedi. Présentement, je me concentre que sur ce combat, mais évidemment que le combat contre James DeGale m’intéresse. Ce titre m’appartenait bien avant lui.”

Sullivan Barrera croit que Pascal a peur

Sullivan Barrera ( 16-0-0, 11 ko's )

Sullivan Barrera ( 16-0-0, 11 ko’s )

Par Jeff Emond Jeffrey

Les récentes déclarations du boxeur cubain sur Boxingscene, Sullivan Barrera ( 16-0-0, 11 ko’s ) feront certainement parler dans les prochains jours. En effet, le champion junior amateur en 2000 croit tout d’abord que Jean Pascal n’aurait jamais dû être déclaré vainqueur contre Yunieski Gonzalez.

Suite à ses victoires contre Hakim Zoulhika ( 21-8-0, 10 ko’s ) et l’ancien champion de l’IBF des Super Moyens, Jeff Lacy ( 27-6-0, 18 ko’s ), Sullivan poursuit Pascal depuis un moment déjà afin de l’amener dans le ring contre lui. Cependant, Barrera affirme que Pascal est possédé par la peur d’un nouvel échec chez les pros et qu’il n’attend que son second affrontement contre Sergey Kovalev pour l’argent.

Barrera en rajoute en affirmant que Jean doit le vaincre afin de mériter une seconde chance face au Krusher. Car personne ne croit en sa victoire sur Gonzalez, toujours selon Sullivan.

Barrera fut un pugiliste amateur impressionnant avec des victoires sur Chad Dawson, Mario Natalio Carrera et Beibut Shumenov. Tous ont été champions par la suite