Batyr Jukenbayev : La nouvelle étoile d’Anna Reva

Jeff Jeffrey, Stéphane Larouche, Batyr Jukenbayev, Anna Reva, Pierre Bouchard

Jeff Jeffrey, Stéphane Larouche, Batyr Jukenbayev, Anna Reva, Pierre Bouchard

Entrevue avec Batyr Jukenbayev

Par Jeff Emond Jeffrey

Anna Reva est de retour! En effet, l’architecte derrière les succès d’Artur Beterbiev nous révèle sa nouvelle étoile, le jeune et talentueux Batyr Jukenbayev du Kazakhstan. Depuis quelques années déjà, les anciennes républiques soviétiques envahissent la monde de la boxe avec des pugilistes possédant d’extraordinaires habiletés. Des boxeurs comme Sergey Kovalev, Vasyl Lomachenko, les frères Klitschko , Gennady Golovkin et bien d’autres. Tout juste âgé de 24 ans, Jukenbayev souhaite à son tour marquer l’histoire du noble art et c’est du Québec qu’il démarra sa quête de gloire.

The Main Fight eut l’opportunité de s’entretenir avec le boxeur gaucher Batyr Jukenbayev en compagnie de sa manager Anna Reva.

Jeff Emond Jeffrey : Comment a débuté ton intérêt pour la boxe?

Batyr Jukenbayev :
J’ai toujours été fasciner par la force que dégage les sports de combats comme la boxe et les arts martiaux mixtes. Je voulais absolument faire parti de ce monde. J’ai commencé à boxer à l’âge de 12 ans.

JEJ : Est-ce que le Kazakhstan avait déjà une base solide en boxe amateur à tes débuts?

BJ : Bien entendu. Nous avions déjà d’excellents boxeurs qui nous ont inspirés. Des étoiles comme Vassiliy Jirov qui devint un grand champion olympique avec une médaille d’or à Atlanta en 1996 et remportant également le trophée Val Barker. J’admire énormément ses accomplissements.

JEJ : Quel est ton boxeur préféré?

BJ :
Mike Tyson. J’ai regardé beaucoup de ses combats en grandissant sur des vidéocassettes. La passion et le feu qui habitaient cette force de destruction m’a grandement influencé à poursuivre une carrière dans ce merveilleux sport.

JEJ :
Pourquoi avoir choisi Montréal pour débuter ta carrière chez les pros?

BJ :
Dans les dernières années, la ville de Montréal est devenue une véritable capitale de la boxe. J’aime bien les conditions et l’encadrement que m’offre Anna Reva et Stéphane Larouche d’Interbox. La gentillesse des gens me touche beaucoup.

JEJ :
Parles-nous de ton parcours chez les amateurs?

BJ :
J’ai complété 225 combats dans les rangs amateurs avec 190 victoires. J’ai combattu Roniel Iglesias de Cuba, médaillé d’or olympique aux jeux de Londres en 2012 et beaucoup d’autres superbes talents. J’ai tenu tête contre Iglesias en 2011 de 27 à 29, ce fut très serré comme duel. J’ai bien performer en quart de finale au tournoi Open china en 2010 contre Wong Mai Ming de Chine. J’ai remporté la médaille d’or à la Galym Zharylgapov Mémorial à Karanga, Kazakhstan en 2009 face à Utkirbek Nazirov de l’Ouzbékistan. Je suis particulièrement fière de ma performance au championnat national de mon pays à Astana en 2010 contre Elia Musin que j’ai vaincu au premier round et Omar Tashenov en deux rounds. J’ai aussi gagné l’or en 2011 à la Nurmagambetov Mémorial de mon pays contre Adilet Egizekov et une médaille d’argent à ce même tournoi en 2013.

JEJ : Comment à débuté ton association avec Anna Reva?

BJ : J’ai vu les succès d’Anna avec Artur Beterbiev. J’ai une grande confiance en elle et nous travaillons en équipe afin de remporter un titre majeur dans un proche avenir.

JEJ :
C’est bel et bien Stéphane Larouche qui s’occupera de t’entraîner chez les professionnels?

BJ :
En effet. Stéphane s’est déjà occupé avec succès de la carrière de bons nombres de boxeurs. Je pense à des champions comme Éric Lucas, Léonard Dorin, Adrian Diaconu et Lucian Bute. Il a beaucoup d’expérience et je me sens entre bonnes mains avec lui. Ses connaissances feront de moi un champion respecté.

JEJ : Comment décrirais-tu ton style en tant que boxeur?

BJ : Je dirais que je suis très agressif dans le ring. J’aime échanger avec mes adversaires.

JEJ :
Quel est ton arme préféré dans ton arsenal?

BJ : C’est un secret pour le moment ( rires ). Vous allez le constater prochainement .

JEJ :
Quelle qualité te caractérise dans la vie de tous les jours?

BJ : La loyauté. Envers mes amis et ma famille.

JEJ :
Quand feras-tu ton entrée dans le monde de la boxe professionnel?

BJ : Le 19 septembre en sous-carte du gala Pro-Am de Ghislain Maduma. Je ne sais pas encore à quel poids. Ce sera entre 135 et 145 livres. Mais c’est
Stéphane qui prendra cette décision.

JEJ :
Quelles sont tes impressions concernant ton compatriote et champion de la WBA des Moyens, Gennady Golovkin?

BJ : GGG est un grand ambassadeur pour notre pays. Nous sommes tous fiers de lui et de ses accomplissements. Pour moi, Golovkin est un véritable héro, comme Jirov le fut avant lui. Je regarde tous ses combats avec attention et j’ai très hâte de le voir dans le ring avec David Lemieux

JEJ :
Qui sera le gagnant le soir du 17 octobre entre ses deux cogneurs?

BJ : Ce n’est pas si facile à déterminer. Lemieux à progressé à pas de géant depuis quelques années. Cependant, je crois que la vaste expérience de Golovkin dans les rangs amateurs fera une différence dans ce combat d’unification. Comme tout le monde, je suis impatient de regarder cet affrontement. Comme vous l’avez mentionné, ce sont de redoutables cogneurs, difficile de dire lequel tombera.

JEJ : Merci, Batyr et bonne chance pour septembre.

BJ : Merci à vous.