Aller de l’avant

Yves Ulysse Jr ( 8-0-0, 5 ko's )

Yves Ulysse Jr ( 8-0-0, 5 ko’s )

Entrevue avec Yves Ulysse Jr

De Jeff Emond Jeffrey

Dynamique, charismatique et électrisant. Voici certaines des caractéristiques qui définissent l’un des boxeurs de la relève québécoise, Yves Ulysse Jr ( 8-0-0, 5 ko’s ) . Bien qu’il n’ait pu performer sur la carte du 20 juin dernier, Ulysse garde un moral d’acier et ne connaît qu’une seule direction concernant sa jeune carrière, aller de l’avant. En effet, Yves sera en sous-carte du Bute-Di Luisa le 15 août prochaine contre Ryan Wagner ( 5-2-0, 2 ko’s ), un solide pugiliste de Galgary, Alberta.

The Main Fight eut l’occasion de s’entretenir avec Ulysse Jr au sujet de son prochain défi.

Jeff Emond Jeffrey : Avant de parler de ton prochain combat, revenons sur ce qui s’est passé le soir du 20 juin, alors que tu devais affronter Renald Garrido. Quelles sont tes impressions sur son comportement?

Yves Ulysse Jr : Il a refusé de se battre car le combat avait été changé de six rounds à quatre rounds. Ce n’est pas moi qui est prit cette décision, ce sont des choses qui peuvent arriver dans la boxe. J’étais déçu, mais il faut s’attendre à tout dans ce domaine.

JEJ : Dans un peu moins d’une semaine tu affronteras Ryan Wagner, un adversaire qui semble peu impressionnant à première vue. Toutefois, il s’est montré coriace par le passé et à causé la surprise à sa dernière sortie sur le ring contre Stuart McLellan ( 12-1-3, 3 ko’s ). Que sais-tu de ce boxeur?

YU : Je vaincu son frère Josh dans les rangs amateurs. Wagner est solide et se trouve en cinquième position dans le classement canadien de ma catégorie. Il a tenu tête à Samuel Vargas ( 21-2-1, 11 ko’s ) et Steve Claggett ( 21-3-1, 14 ko’s ) et détient une importante victoire contre Stuart McLellan ( 12-1-3, 3 ko’s )comme vous l’avez mentionné.

JEJ : Comment entameras-tu ce combat?

YU : Avec prudence. Chaque combat est un défi pour moi et je prends toujours mes adversaires au sérieux. Beaucoup de boxeurs se sont fait surprendre dans le ring par manque de discipline face à des rivaux qu’ils jugeaient peu dangereux.

JEJ : Quel genre d’entraînement as-tu privilégié?

YU : J’ai accumulé beaucoup de rounds de sparring pour ce type d’adversaire.

JEJ : Tu as débuté ta carrière en janvier 2014, en sous-carte de Lucian Bute-Jean Pascal. Te crois-tu suffisamment actif depuis?

YU : Oui et non. Oui, car en un an et demi j’ai huit combats de complétés. Non, parce que j’aimerais bien démontré aux gens mon savoir faire encore plus souvent. Cependant, j’ai confiance en Stéphane Larouche pour la suite des choses.