À la croisée des chemins : Joachim Alcine vs Delvin Rodriguez

Joachim Alcine vs Delvin Rodriguez (Photo: Bob Lévesque)

Joachim Alcine vs Delvin Rodriguez (Photo: Bob Lévesque)

Par Jeff Emond Jeffrey

   Mercredi, le 14 mai 2014. La table est mise pour le premier gala de boxe organisé au stade olympique depuis Sugar Ray Leonard contre Roberto Duran en juin 1980. Joachim Alcine tentera de revenir dans les classements mondiaux en affrontant le coriace Delvin’’Jaguar’’Rodriguez.  Les deux combattants sont à la croisée des chemins et ne peuvent se permettre de perdre ce combat. En effet, l’enjeu est grand, puisque le perdant pourrait bien ne plus avoir la chance de revenir sur les feux de la rampe. Rodriguez voudra faire oublier son revers contre Miguel Angel Cotto, tandis qu’Alcine fera tout pour retrouver le feu sacrée de la fameuse nuit où il triompha de David Lemieux.

The Main Fight eu l’opportunité de discuter avec les deux pugilistes concernant leur duel.

Delvin Rodriguez ( 28-7-3, 16 ko’s )

The Main  Fight : Bienvenue à Montréal Delvin!

Delvin Rodriguez : Merci! Ca va être excitant de se battre au stade olympique. Comme il a été annoncé, c’est le premier gala depuis le légendaire affrontement entre Duran et Leonard.

TMF : Tu en seras à ta seizième apparence sur ESPN 2. Au fil de ta carrière, tu as obtenues des gains significatifs contre d’excellents boxeurs comme Oscar Diaz, Troy Browning, Luis Hernandez, Luther Smith et Pawel Wolak. Quelle est la plus cher à tes yeux ?

DR : Sans aucun doute celle contre Pawel Wolak. En fait, je suis certain d’avoir gagné les deux affrontements même si le premier combat s’est terminé par verdict nul. Wolak est plus que redoutable et possède une mâchoire d’acier. Ces deux combats furent de véritable guerre que je n’oublierais jamais.

TMF : En 2011, ton combat avec Wolak a mérité l’honneur du combat de l’année. Tes impressions?

DR : C’était toute une guerre et je suis tellement content que les fans en parlent encore. L’important c’est de faire plaisir aux fans, c’est ce qui compte le plus pour moi.

TMF : Que peux-tu nous dires sur ta défaite contre Miguel Angel Cotto en octobre dernier ?

DR : Je suis sorti de mon style, c’est ce qui explique ma défaite au troisième round contre Cotto. Je suis un boxer-puncher et d’habitude je bouge beaucoup, ce que je n’ai pas fait contre lui. De plus, il n’y a pas de honte à perdre contre un futur membre du temple de la renommée de la boxe comme Cotto. Je vais revenir fort contre Alcine.

TMF : Crois-tu t’être rétablie de ce revers ?

DR : Absolument! Ça m’a amené à m’appliquer d’avantage sur mes déplacements et d’être moins anxieux dans mes échanges. Quand Miguel me frappait, je voulais rester là et prouver que j’étais capable d’en donner autant que d’en prendre. Mauvais plan de match, que dire de plus?

TMF : Tu as été victime de mauvaises décisions durant ta carrière, des décisions qui favorisaient les boxeurs locaux au détriment d’un verdict juste. Il s’agit de penser aux combats contre Rafal Jackiewicz en Pologne et Isaac Hlatshwayo en Afrique du Sud. Montréal est reconnue comme étant un endroit où les décisions douteuses favorisent les boxeurs locaux. Tes impressions ?

DR : Je suis tout à fait en accord! Je sais qu’Alcine est un gars d’ici, donc je devrais lui passer le knockout afin de m’assurer de la victoire. Je ne laisserais rien entre les mains des juges.

TMF : Alcine peut être très agressif ou à l’autre extrême, très passif. Que t’attends-tu de lui ?

DR : J’espère qu’il sera agressif. Si c’est le cas, le combat en sera plus facile, car je vais l’attraper dans les échanges. Mais c’est un ancien champion du monde, donc il faut être prêt à tout. Je vais appliquer beaucoup de combinaisons et de la pression contre Alcine qui est plus statique comme boxeur.

TMF : Tu as développé une réputation de guerrier à la Arturo Gatti. Qu’en penses-tu ?

DR : J’en suis très fière. Ce n’est pas quelque chose que j’ai voulu construire, c’est arrivé naturellement. Mais je suis très discipliné pour retrouver le sentier d’un combat de championnat.

TMF : Crois-tu être à la croisée des chemins pour ta carrière ?

DR : Je le crois. Donc  je ne peux pas me permettre de perdre ce combat.

Joachim Alcine ( 35- 7-1, 21 ko’s )

The Main Fight : Bonjour Joachim! Comment vas-tu ?

Joachim Alcine : Je suis vraiment en forme, merci!

TMF : Vendredi tu affronteras Delvin Rodriguez, un boxeur extrêmement offensif et populaire sur les réseaux américains. Que penses-tu de cette opportunité ?

JA : Pour moi c’est une très bonne chose.  Je remercie Alexandre Choko de m’avoir donné l’occasion de reboxer au Québec. Tout à commencer ici pour moi. C’est un combat et un adversaire très important, donc je vais tout donner. Performer à Montréal est très motivant.

TMF : Quelle réaction espères-tu de la foule ?

JA : Je m’attends à une bonne réaction. En fait, elle a toujours été excellente et les gens sont très accueillants ici. Je vais avoir besoin de leurs encouragements, ça va m’aider à gagner.

TMF : Récemment, tu as renoué ton association avec le célèbre entraineur Buddy McGirt. Que t’a-t-il apporté de différent pour ce combat?

JA : De travaillé beaucoup plus avec mon jab. Je m’étais habitué depuis trop longtemps à travailler avec des coups de puissance. Nous avons aussi travaillé sur mon jeu de jambes.

TMF : Quel Joachim Alcine les fans verront performer vendredi soir, le boxeur agressif qui a vaincu David Lemieux ou le plus passif des récents combats ?

JA : Agressif, comme je l’ai été avec Lemieux et Brian Rose en Angleterre, même si ce combat n’a pas tourné comme je voulais. Ça va être un combat explosif, je pense même qu’il le sera plus que celui de Lemieux, car j’ai vraiment tout à prouver pour remonter dans le classement. Il va falloir que je donne le combat de ma vie pour battre Rodriguez.

TMF : Rodriguez espère justement que tu aborderas le combat agressivement, que cela lui procurait un avantage. Tes impressions ?

JA : Il va falloir tout même que je sois agressif. Tant mieux s’il croit qu’il en sera avantagé. Je ne peux pas me permettre d’être calme pour affronter un boxeur de cette trempe. Je crois qu’il veut jouer dans ma tête.

TMF : Crois-tu que c’est ta dernière opportunité de relancer ta carrière ?

JA : Surement une des dernières.  C’est un grand combat avec un super adversaire sur ESPN 2 et RDS 2, donc beaucoup de gens vont le voir, alors je me dois de gagner.