Un cadeau des fêtes d’Anna Reva

Anna Reva. credit photo: Bob Lévesque

Anna Reva. credit photo: Bob Lévesque

Par Jeff Emond Jeffrey

C’est en complétant mon magasinage de Noël quand je me suis arrêté au Starbucks sur St-Denis à Montreal, histoire de me réchauffer avec un bon café. Ce fut une heureuse surprise de croiser Anna Reva, la célèbre manager de Batyr Jukembaev, Abyllaikhan Khussainov et anciennement Artur Beterbiev. L’occasion était donc parfaite pour lui demander ses projets du temps des fêtes en matière de boxe.

Captain America

Andre Ward vs Sergey Kovalev

Andre Ward vs Sergey Kovalev

Un retour sur le combat Ward contre Kovalev

Par Jeff Emond Jeffrey

Déjà trois semaines se sont écoulées depuis l’affrontement le plus anticipé de l’année. Depuis, les répercussions persistent dans l’univers de la boxe. Avec un ralentissement remarqué des événements d’envergure entourant le noble art durant les derniers mois, ce duel se devait de réconcilier les fans de boxe avec ce sport. Malheureusement, c’est l’effet inverse qui s’est produit.

Françis Lafrenière- un homme du peuple

Françis Lafrenière

Françis Lafrenière

Entrevue avec Françis Lafrenière

Par Jeff Emond Jeffrey

C’est en janvier dernier que Renan St-Juste et Françis Lafrenière ( 11-5-2, 6 ko’s )éblouissaient le monde de la boxe. En effet, leur affrontement reste à ce jour nominé pour le combat de l’année. Depuis, Françis Lafrenière se lance à la poursuite de nul autre que le vraisemblablement invincible Gennady Golovkin. Pour le ‘’Cinderella man’’Québéçois, rien n’est impossible. Tout d’abord il affrontera Attila Koros ( 9-4-1, 7 ko’s)

The Main Fight eut l’opportunité de s’entretenir avec le champion du peuple en vue de son prochain combat à la Tohue de Montréal, son implication pour Leucan et ses futurs projets.

Le Rocket Russe sans équivoque

Artur Beterbiev ( 10-0-0, 10 ko's ) crédit photo: Bob Lévesque

Artur Beterbiev ( 10-0-0, 10 ko’s ) crédit photo: Bob Lévesque

Par Jeff Emond Jeffrey

Artur Beterbiev ( 10-0-0, 10 ko’s ) fut tout simplement trop puissant et anéantit Ezequiel Maderna ( 23-3-0, 15 ko’s ) en quatre rounds. En fait, la fin aurait dû avoir lieu à la troisième reprise, mais l’Argentin se départit volontairement de son protecteur buccal par deux fois, l’arbitre Marlon B. Wright déduisit un point. Toutefois, cela s’avéra sans conséquence puisque Maderna chuta à deux fois au troisième round et deux autres au quatrième et dernier round. La fin survint à 0 :56 secondes. Fait inusité, Maderna demanda à son coin d’arrêter le combat.

En définitive,Beterbiev n’était pas aussi insistant avec sa main droite que dans ses précédents combats. Voulait-il étudier d’avantage son adversaire ou était-il encore un peu incommodé par son épaule ? À sa défense, Artur n’avait pas compétitioné depuis une année. Un affrontement contre un boxeur de meilleure qualité tel qu’Erik Skoglund apportera plus de réponses.

Férocité et précision

Batyr ''777'' Jukembaev

Batyr ”777” Jukembaev

Entrevue avec Batyr Jukembaev


Par Jeff Emond Jeffrey

On dit souvent que la troisième fois est la bonne pour un bon nombre de situations. C’est en effet le cas de la nouvelle recrue d’Eye of the Tiger Management, Batyr Jukembaev. Surnommé ‘’777’’, le jeune tigre d’Anna Reva a effectué ses réels débuts professionnels avec succès. Avec férocité et précision, l’impact des assauts de Jukembaev pouvait se faire sentir parmi les amateurs de boxe présents au Metropolis, vendredi soir dernier. Batyr remporta une première victoire par arrêt de l’arbitre sur Kamil Wybraniec au premier round.

The Main Fight a eu l’opportunité de s’entretenir avec Batyr suite à son premier gain en carrière chez les pros.

L’ascension de Butler

Bang Bang !

Bang Bang !

Par Jeff Emond Jeffrey

C’est ce samedi que Steven‘’ Bang Bang’’ Butler ( 15-0-1, 12 ko’s ) poursuivait son ascension dans l’élite de la division contre Ferdinand Pilz ( 16-0-0, 12 ko’s). Ces deux cogneurs de puissance nous ont démontrés une belle exhibition de boxe. Le long jab de Butler contrôla avec efficacité l’Allemand tout le long de ce duel principal de la soirée.

Une cinglante droite projeta Pilz au tapis durant la neuvième reprise. Bang Bang répéta l’exploit avec d’autres mains droites. Les hommes de coin de l’Allemand jetèrent la serviette suite à ces deux chutes.

Steven Butler se mérite une impressionnante victoire par TKO.

Vanessa Lepage Joanisse vs Annie Mazerolle

Si seulement …

Lucian Bute et Badou Jack

Lucian Bute et Badou Jack

Par Jeff Emond Jeffrey

Samedi soir dernier dans la capitale américaine, l’ancien champion de l’IBF des Super-Moyens Lucian Bute ( 32-3-1, 25 ko’s ) avait la chance ultime de soutirer le titre de la WBC à Badou Jack ( 20-1-1, 12 ko’s ). Le moins que l’on puisse dire, c’est que ce fut un combat excitant. Une fois de plus, Bute prouva qu’il pouvait rivaliser avec l’élite de la division, surtout depuis son alliance avec les frères Grant.

Mon espoir pour la division reine

Anthony Joshua

Anthony Joshua

Par Jeff Emond Jeffrey

Ce texte sera certainement plus personnel que mes précédents. Il représente la raison même pourquoi je suis devenu un fanatique de boxe comme la plupart d’entre vous. Au moment de ma naissance, Muhammad Ali et Larry Holmes étaient les champions du monde des Lourds, deux légendes qui captivèrent mon imaginaire.

J’ai été témoin de la domination et la chute de Mike Tyson, de la bravoure et la résilience d’Evander Holyfield, de la persévérance de Lennox Lewis et la venue du premier champion des Lourds gaucher de l’histoire Micheal Moorer. J’ai appris qu’il n’était jamais trop tard d’entreprendre des projets en regardant George Foreman revenir au sommet en 1994 à l’âge de 45 ans. Sans oublier que j’ai eu la chance d’observer de nombreux talents tels que Bruce Seldon, Riddick Bowe, Ike Ibeabuchi, Tommy Morrison, Oliver McCall, Ray Mercer, Corrie Sanders, Donavan Razor Ruddock et plusieurs autres. À ce moment, je croyais que la magie de cette division ne s’éteindrait jamais. Comment pouvait-il en être autrement ? Chaque époque avaient ses titans pour maintenir l’intérêt des fans. Depuis John E.Sullivan se poursuivant avec Jack Johnson, Jack Dempsey, Joe Louis, Rocky Marciano et au-delà.

‘’Ce n’est qu’un début’’ – Anna Reva

Anna Reva, Batyr Jukembaev et Camille Estephan

Anna Reva, Batyr Jukembaev et Camille Estephan

Entrevue avec Anna Reva

Par Jeff Emond Jeffrey

La talentueuse étoile d’Anna Reva se joint à la famille d’Eye of the Tiger Management. En effet, Batyr ‘’777’’ Jukembaev signe un contrat à long terme avec Camille Estephan afin de s’entourer de l’équipe idéal qui le mènera à son premier titre chez les professionnels. Passionnée et déterminée, Anna Reva ajoute que la signature de Batyr marque le début d’une longue association avec EOTTM dans le but de contribuer à l’expansion de cette compagnie pour en faire un empire.

The Main Fight eut l’opportunité de s’entretenir avec Anna Reva concernant Batyr et ses projets futurs en lien avec Camille Estephan.

‘’Comment je vais battre Badou Jack ‘’ – Lucian Bute

Lucian Bute et Howard Grant

Lucian Bute et Howard Grant

Entrevue avec Lucian Bute

Par Jeff Emond Jeffrey

Rare sont les boxeurs qui obtiennent deux chances de suite pour un combat de championnat à 36 ans, surtout suite à un revers. Pourtant, c’est le cas de Lucian Bute ( 32-3-0, 25 ko’s )qui réalise l’importance de cette opportunité de soutirer le titre de la WBC de Badou Jack ( 20-1-1, 12 ko’s ), peut être la dernière de sa carrière. L’ancien champion de l’IBF des Super-Moyens performera en sol américain pour la première fois depuis sa victoire contre Tyler Hughes en 2004.

The Main Fight eut l’occasion de s’entretenir avec Lucian concernant son combat de championnat contre Jack.